BFMTV

Taux de plomb sur le parvis de Notre-Dame: "c'est encore beaucoup trop", selon la préfète chargée du dossier

Notre-Dame de Paris

Notre-Dame de Paris - Philippe LOPEZ / AFP

7 mois après l'incendie de Notre-Dame, les taux de plomb mesurés sur le parvis sont jusqu'à 8 fois plus élevés que le taux acceptable à Paris. "C’est encore beaucoup trop", selon la préfète chargée du dossier ce lundi.

Malgré l'essai de différentes techniques de nettoyage et de décontamination, les prélèvements sur le parvis de Notre-Dame montrent que le taux de plomb est toujours trop élevé, 7 mois après l'incendie survenu dans la cathédrale, selon le Parisien ce lundi. La préfète chargée du dossier, Magali Charbonneau, déplore cette situation. 

Des taux jusqu'à 8 fois plus élevés que la moyenne acceptable

"Juste après l’incendie, nous avons relevé des taux de 300 000 à 400 000 microgrammes (µg) par mètre carré sur le parvis. Il était donc totalement interdit d’accès. Nous avons réalisé de nombreuses opérations de nettoyage. Maintenant, nous sommes à 30 000 ou 40 000 µg par mètre carré. C’est encore beaucoup trop par rapport aux 5 000 µg acceptables à Paris", a détaillé Magali Charbonneau, préfète chargée du dossier, interrogée par le Parisien. 

"La pierre du parvis a absorbé les poudres de plomb"

Depuis 7 mois, toutes les méthodes pour supprimer le plomb du parvis ont été envisagées, en vain. 

"Toutes les techniques de nettoyage et de décontamination ont été utilisées. Mais la pierre du parvis a absorbé les poudres de plomb", déplorent l'Agence Régionale de Santé et la Ville de Paris.

Les dernières solutions ont été testées ce mardi et un nouveau prélèvement a eu lieu ce jeudi dernier. Les résultats n'ont pas encore été dévoilés. 

Alexandra Jaegy