BFMTV

Tarifs: les auto-écoles pointées du doigt

Devanture d’une auto-école

Devanture d’une auto-école - -

L'association CLCV s'inquiète des tarifs et de l'inégalité des chances des candidats face à l'examen du permis de conduire.

"Un vrai flou des tarifs pratiqués par les auto-écoles". Voilà ce que dénonce Olivier Gayraud, chargé d'étude à l'association CLCV, ce jeudi matin dans Le Parisien-Aujourd'hui en France. Une étude a été réalisée auprès de 447 auto-écoles de France et montre que les tarifs sont souvent "incomplets" et "incompréhensible", quand l'affichage -pourtant obligatoire- n'est pas carrément absent des locaux des auto-écoles.

Mais les conclusions de l'enquête montrent également que les tarifs pour passer son permis peuvent passer du simple au double d'une ville à l'autre, de 780€ à Lille, à 1425€ à Paris. Et au-delà du forfait de 20 heures obligatoires, souvent insuffisant, les auto-écoles proposent des heures complémentaires qui sont bien plus onéreuses.

Disparités selon les départements

Le taux de réussite pose également problème à la CLCV qui a noté que 70,03% des candidats réussissaient leur examen dans les Alpes-de-Haute-Provence contre 45,48% à Paris.

"De manière générale, il convient d'homogénéise l'obtention du permis de conduire", estime Olivier Gayraud qui demande notamment "un affichage systématique et clair des tarifs et des taux de réussite" ainsi qu'une meilleure "évaluation" des élèves afin de leur proposer une formule au plus près de leurs besoins.

"Je vais me saisir de cette alerte de la CLCV pour demander à la répression des fraudes de faire la lumière sur ce qui se passe dans les écoles de conduite", a indiqué Benoit Hamon, ministre de la Consommation, ce jeudi matin.