BFMTV

Suicide assisté: "A chaque fois, ils disent merci", confie Hury

-

- - -

La conférence de citoyens sur la fin de vie a rendu ses conclusions lundi. Elle préconise de légaliser le suicide médicalement assisté mais ne propose pas d'inscrire dans la loi l’euthanasie (sauf cas extrême). Les associations sont soulagées.

Le suicide médical assisté pourrait bien être autorisé en France. La conférence de citoyens qui a rendu son rapport à François Hollande lundi s'est prononcée pour le suicide médical assisté mais contre l'inscription de l'euthanasie dans la loi sauf pour des cas extrêmes. Oui au suicide médicalement assisté, non à une loi sur l'euthanasie, sauf dans des cas particuliers : comme lorsque le consentement direct du patient ne peut pas être recueilli (malades en état végétatif, par exemple). La fin de vie est un sujet qui préoccupe les Français. 9 Français sur 10 se déclarent ainsi favorable à l’euthanasie, selon un sondage Ifop daté de novembre. Sur RMC, Claude Hury, la présidente de l'association pro-euthanasie Ultime Liberté qui accompagne des malades en Suisse où le suicide médicalement assisté est autorisé, se réjouit de cette avancée. "A chaque fois, ils nous remercient. Certains nous disent que c'est le plus beau jour de leur vie", explique-t-elle.

|||>> Faut-il légaliser l'euthanasie ?

La rédaction