BFMTV

Suicide à Notre-Dame : « Dominique Venner a voulu exprimer une révolte »

Mardi à Paris, un homme âgé de 50 à 60 ans, s'est donné la mort devant l'autel de Notre-Dame peu après 16h.

Mardi à Paris, un homme âgé de 50 à 60 ans, s'est donné la mort devant l'autel de Notre-Dame peu après 16h. - -

Dominique Venner, essayiste d'extrême-droite, s’est suicidé par balle mardi vers 16h à Notre-Dame de Paris. Par ce geste, cet anti-mariage gay convaincu a voulu « défendre la famille traditionnelle ». Réactions.

Vers 16 heures mardi, Dominique Venner, 78 ans s'est tiré une balle dans la bouche, dans le chœur de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. 1 500 personnes ont immédiatement été évacuées. La cathédrale a été bouclée avant de rouvrir pour la veillée nocturne. Juste avant de se tuer, l'auteur a déposé une lettre sur l'autel de l'église, dans laquelle il explique son geste, un acte pour « la défense de la famille traditionnelle » et la « lutte contre l'immigration ».

« Une loi infâme peut toujours être abrogée »

Dans son dernier post sur son blog, en date du 21 mai, cet ancien membre de l'OAS (l'Organisation armée secrète) et spécialiste des armes à feu exprime notamment son opposition à la loi qui autorise le mariage pour tous. « Les manifestants du 26 mai auront raison de crier leur impatience et leur colère. Une loi infâme, une fois votée, peut toujours être abrogée ». Quelques heures après son suicide, une centaine de militants et sympathisants d'extrême-droite se sont rassemblés sur le parvis du lieu de culte pour lui rendre hommage. Ils ont allumé des flambeaux et ont lu le dernier post de blog de Venner avant de déployer un drapeau français et d'entonner des chants militaires. Peu après l'annonce de sa mort, la présidente du FN, Marine Le Pen, a exprimé son « respect à Dominique Venner, dont le dernier geste, éminemment politique », selon elle, « aura été de réveiller le peuple français ».

« Une époque qu’il aimait de moins en moins »

« Son geste m’a stupéfié », explique sur RMC Pierre-Guillaume de Roux, l'éditeur de Dominique Venner. Les deux hommes étaient amis depuis plus de 10 ans. « Je l’ai eu au téléphone le lundi soir. Il était calme et serein. Je pense qu’à la place qui est la sienne comme historien, Dominique Venner a certainement voulu exprimer une révolte. C’est une époque qu’il aimait de moins en moins. Il s’est exprimé sur le mariage gay comme il s’est exprimé sur d’autres sujets d’actualité. Je ne crois pas que cette affaire du mariage puisse être l’explication à ce geste. En aucun cas. Il faut y voir un message beaucoup plus vaste ».

« Un acte personnel, isolé, très violent »

Les militants anti-mariage gay du collectif La Manif Pour Tous, eux, ne veulent pas d’amalgame entre leur mouvement et ce geste désespéré d’un vieil homme. « C’est un acte personnel isolé, très violent, spectaculaire et très désespéré. Ça n’a rien à voir avec notre mouvement », explique sur RMC Frigide Barjot, porte-parole du collectif La Manif pour tous. « Ce n’est pas comme cela qu’on combat un changement de civilisation. C’est une conception morbide de notre humanité. Ce que nous portons au contraire, c’est une espérance folle dans le fait qu’un mouvement de conscience s’est levé en France. Ce monsieur a parlé de manifestations gentillettes. Non, nos manifestions sont massives mais paisibles et parties pour s’installer durablement dans la société ».

« Faire acte de violence sur soi-même et sur les autres, non »

L'abbé Alain de la Morandais est prêtre, ancien aumônier du parlement pour lui, « tous les moyens ne sont pas bons. La fin ne justifie pas les moyens. Donc on ne va pas se tuer, s’ôter sa propre vie qui ne nous appartient pas pour alerter et réveiller une opinion. Je ne suis pas pour le mariage pour tous je trouve qu’on aurait pu trouver une solution plus apaisée. Mais de là à faire acte de violence sur soi-même et sur les autres, non ».

Fermeture des commentaires|||

A la suite de nombreux dérapages et appels à la haine, nous avons fermé les commentaires liés à cet article. Pour plus de précisions sur les règles encadrant les réactions publiées sur RMC.fr, conformément à la loi, nous vous invitons à lire l'article 8 des conditions d'utilisation de nos sites.
Merci de votre compréhension. La Rédaction

Tugdual de Dieuleveult avec A.Manoli