BFMTV

Sœurs siamoises séparées à Lyon: Bissie et Eyenga de retour au Cameroun

Arrivées au début du mois de novembre, les deux petites filles avaient été séparées au terme d'une intervention longue de cinq heures. Elles repartent ce mardi en excellente santé.

Dans quelques heures, elles seront de retour chez elle. Bissie et Eyenga, les sœurs siamoises opérées à l'hôpital Femme-Mère-Enfant de Lyon, ont décollé ce mardi matin de l'aéroport Lyon Saint-Exupéry, deux mois après leur opération. 

"On fait partie de la même famille maintenant"

"Les opérations sont derrière, elles vont bien (...) C'est une nouvelle vie qui commence pour elle", s'est réjoui Gina Martinez, responsable de la Chaîne de l'espoir, association qui a rendu l'opération des deux petites filles possible. 

Après une escale à Paris, les deux sœurs et leur maman s'envoleront en direction de Yaoundé, au Cameroun, où elles doivent atterrir aux alentours de 20h. Pour elles, ce sera l'ultime étape d'une aventure qui avait débuté il y a près de trois mois après leur arrivée à Lyon. 

"C'est encore un peu difficile de se dire qu'elles vont partir", confiait Aurore, tôt ce mardi matin à l'aéroport, avant le départ des petites filles. Avec son compagnon Julien, ils ont accueilli les deux fillettes et leur maman pendant leur séjour à Lyon.

"On fait partie de la même famille maintenant. On partage tellement de choses très fortes depuis le début que nos liens sont tissés à jamais", explique-t-elle.

Opérées le 13 novembre

Même déchirement pour Julien: "c'est comme mes enfants donc évidemment j'aimerais bien les garder. C'est très intense. Je ne réalise pas encore leur départ".

"Mais ce n'est pas un adieu, juste un au revoir. On va se revoir bientôt", assure-t-il.

Reliées par l'abdomen, Bissie et Eyenga avaient été séparées le 13 novembre dernier lors d'une intervention chirurgicale longue de cinq heures dirigée par le Pr Pierre-Yves Mure. Après une convalescence de deux mois et une nouvelle opération pour Bissie qui souffrait d'une cardiopathie, les deux petites filles sont désormais en excellente santé. 

Benjamin Rieth