BFMTV

SNCM: la décision de Bruxelles est "très choquante" (syndicaliste)

BFMTV

La décision de la commission européenne d'ordonner à la SNCM de rembourser 220 millions d'euros d'aides publiques, est "très choquante" en terme de délai et de droit, a estimé jeudi Maurice Perrin, représentant des actionnaires-salariés de la compagnie maritime et délégué CFE-CGC.

"C'est profondément anormal compte tenu des délais habituels de traitement de ce genre de dossier", qui sont au minimum de 18 mois selon lui, alors que la commission a ouvert son enquête, menée à la suite d'une plainte de l'italien Corsica Ferries, le principal concurrent de la SNCM, le 27 juin dernier.

Or, explique à l'AFP le syndicaliste, le conseil d'Etat, saisi par la SNCM après une décision de la cour d'appel de Marseille lui étant défavorable, instruit toujours son enquête: "on ne prend pas une décision au niveau européen alors que des contentieux nationaux sont toujours en cours", a-t-il estimé.

Pour le syndicaliste, il s'agit donc d'une décision "totalement contradictoire" en terme de droit, d'autant plus que la délégation de service public (DSP) entre la Corse et le continent pour la période 2014-2023 est en passe d'être reconduite au profit de la SNCM.