BFMTV

Sidaction: 4,5 millions d’euros de promesses de dons pour l'édition 2019

Comme en 2018, cette somme a pu être atteinte grâce à un don exceptionnel d'un grand donateur.

Un quart de siècle après sa première édition en 1994, le Sidaction 2019 s'est achevé dimanche soir sur un bilan de 4,5 millions d'euros de promesses de dons. Un chiffre en hausse par rapport à l'an dernier, selon les organisateurs de l’événement caritatif relayé à la télévision et à la radio ce week-end.

"Dans un contexte économique parfois tendu pour la population et de baisse des dons aux associations, le public a été particulièrement engagé à l'occasion des 25 ans" du Sidaction, s'est félicitée Florence Thune, directrice générale de l’association, évoquant un "succès populaire".

Tout comme pour l’édition 2018, qui avait permis d’engranger 4,4 millions de promesses de dons, le Sidaction 2019 a été marqué par un don exceptionnel d'un grand donateur, dont l’association de lutte contre le sida n’a pas précisé le montant. Le nombre de dons par SMS a également atteint un record, a relevé Florence Thune.

Des dons en nette baisse par rapport aux premières éditions

Il y a 25 ans, le premier Sidaction avait permis d'engranger 45 millions d'euros, récoltés pendant 9 heures de direct à la télévision. En 1996, les dons avaient été de 9,8 millions d'euros. Mais ils avaient ensuite plongés avec l'apparition des trithérapies et n'étaient plus que de 1,5 million en 1998, indique l'association.

Depuis 2012, il y a une "stabilité globale de la collecte aux environs de 4 millions d'euros", précise Sidaction.

Ces promesses de dons faites au cours de l'événement caritatif sont particulièrement importantes puisque depuis près de 15 ans, elles représentent 30% de la collecte annuelle réalisée par l'association de lutte contre le sida.

Les fonds collectés ce week-end seront reversés à des programmes de recherche et de soins et à des programmes associatifs de prise en charge et d'aide aux malades, en France et à l'international. Le numéro d'appel 110 (gratuit), destiné à recueillir les dons du public, reste ouvert jusqu'au 14 avril. À noter que les dons sont aussi possibles toute l'année par internet (www.sidaction.org) ou par courrier.

Lutter contre la banalisation de l’épidémie

L’un des objectifs affichés de cette 25ème édition du Sidaction était de mettre en garde contre la banalisation de l’épidémie. "Nous voulons rappeler que le virus du sida est toujours là", a déclaré Florence Thune.

De récents sondages effectués par Sidaction mettent en avant la nécessité d’améliorer l’accès à l’information sur le VIH, particulièrement chez les jeunes. 23% d’entre eux s’estiment mal informés sur la maladie, soit deux fois plus qu’en 2009. Pour cause: plus de 20% des jeunes interrogés n’ont pas reçu d’enseignement spécifique sur le virus du sida au collège ou au lycée.

173.000 porteurs du virus en France

Le nombre de personnes séropositives en France est évalué à environ 173 000, dont 24 000 qui ne sont pas au courant. Selon les derniers chiffres, publiés fin mars, 6400 personnes ont découvert qu’ils étaient porteurs du virus en France en 2017, un nombre qui ne baisse plus depuis plusieurs années.

Si les traitements par trithérapie permettent aujourd'hui de rendre le virus indétectable et d'empêcher sa transmission, on ne sait toujours pas l'éliminer de l'organisme.

Juliette Mitoyen avec AFP