BFMTV

Sécheresse: vigilance maximale dans le Sud face au risque d'incendies

Plusieurs centaines de sapeurs pompiers sont mobilisés afin d'intervenir au plus vite en cas d'incendie.

Des températures caniculaires conjuguées à une grave sécheresse. Depuis maintenant plusieurs jours, les pompiers sont en alerte dans le Sud du pays, où plusieurs départs de feu ont été recensés dont un à Milhaud, dans le Gard, où une trentaine d'hectares de maquis ont été réduits en cendres tandis que quatre soldats du feu ont été blessés.

Dans le département du Var ainsi que dans les massifs des Bouches-du-Rhône, la vigilance est passée au rouge après quelques débuts d'incendies, circonscrits, mais qui menacent malgré tout de repartir au moindre coup de vent.

"Avec le réchauffement climatique c’est évident qu’on constate des températures de plus en plus élevées. L’an dernier nous avons dépassé à plusieurs reprises les 45 degrés, cette année nous l’avons atteint hier, et bizarrement c’est hier que nous avons fait un des feux les plus significatifs de l’année dans notre département", avance sur BFMTV le commandant Éric Agrinier, chef de la communication des pompiers du Gard.

Zones sous haute surveillance

Ainsi, dans le département du Var, 8 massifs forestiers ont été listés comme à risque "très sévère" en ce qui concerne les incendies. Un neuvième, les Monts Toulonnais, est recensé comme à risque "extrême" et est évidemment déconseillé aux visiteurs.

Même scénario en Corse, où plusieurs massifs, notamment dans l'Ouest de l'île, ont été fermés au public. De manière générale, l'ensemble de l'île de beauté restera sous haute surveillance, notamment au Nord et au Sud, où il est déconseillé de se rendre dans les espaces naturels.

La carte de vigilance en Corse
La carte de vigilance en Corse © Préfet de Corse

Afin de se prémunir du mieux possible, les pompiers des différents départements se sont équipés. Ainsi, dans le Gard, un centre opérationnel a été mis en place, et les départs de feu y sont scrutés jour et nuit.

"Nous avons également un avion de reconnaissance qui vole en permanence dès le début de l’après-midi et qui dès qu’il aperçoit un départ de feu, il prend des photos et nous les envoie en direct" reprend encore le commandant Éric Agrinier.

Pour ce seul département du Gard, 250 sapeurs pompiers sont mobilisés et prêts à intervenir le plus rapidement possible.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV