BFMTV

Scandale de la viande de cheval : deux premières mises en examen

-

- - -

Deux personnes ont été mises en examen mardi à Marseille pour "usage de faux de manière habituelle" et "tromperie".

Deux personnes ont été mises en examen mardi à Marseille pour "usage de faux de manière habituelle" et "tromperie" par le magistrat en charge l'enquête sur un trafic de viande de cheval impropre à la consommation, a-t-on appris auprès du parquet.

Ces deux personnes, dont les identités n'ont pas été précisées, ont été laissées libres sous contrôle judiciaire, a-t-on indiqué, ajoutant que deux autres personnes devaient être auditionnées dans la soirée.

Mercredi, la juge d'instruction Annaïck Le Goff, du pôle santé, doit entendre l'instigateur présumé du réseau basé à Narbonne, quatre vétérinaires qui signaient des certificats, parfois sans même avoir vu les animaux, et enfin un informaticien soupçonné d'être faussaire.

Sur les 21 personnes interpellées lundi dans onze départements du Sud, 11 ont été remises en liberté et devraient être reconvoquées ultérieurement. Ce trafic, aux ramifications européennes (des perquisitions ont eu lieu à Gérone en Espagne), porte à ce stade sur 200 chevaux revendus bien qu'étant impropres à la consommation.

La rédaction