BFMTV

Romero veut aider Chantal Sébire à mourir

BFMTV

Défigurée et en proie à d'atroces souffrances, Chantal Sébire demande une mort digne. L'association de Jean-Luc Roméro veut l'accompagner.

La course de Chantal Sébire, pour une mort digne, s'accélère. Il y a 10 jours, cette femme de 52 ans, mère de 3 enfants, défigurée par une tumeur des sinus, témoignait sur RMC. Sa maladie est très rare et incurable, elle déforme son visage de façon spectaculaire et la fait atrocement souffrir.

En 6 ans, la tumeur a attaqué son nez, ses mâchoires puis ses yeux. Elle a perdu la vue au mois d'octobre dernier. Chantal sait qu'elle va mourir de cette maladie et elle demande à être accompagnée dignement dans la mort.

Cet après midi, à 15h, Chantal Sébire va recevoir chez elle Jean-Luc Romero, responsable de l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD). Jean-Luc Roméro, premier homme politique à avoir révélé sa séropositivité en 2002, est également Président fondateur d'Elus Locaux Contre le Sida (ELCS) depuis novembre 1995. Pour aider Chantal Sébire, il explique que les pistes sont « extrêmement limitées » : « peut-être un recours juridique », ou encore la « possibilité de partir en Suisse ».

D'autre part, Chantal Sébire vient d'envoyer un courrier à Nicolas Sarkozy. Une lettre accompagnée d'une cassette vidéo où on la voit. Elle demande au président de la République de l'aider dans sa démarche.

La rédaction et Céline Pitelet