BFMTV

Revivez le direct de Bourdin & Co du 27 juin

De 7h à 9h suivez en direct la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.fr

De 7h à 9h suivez en direct la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.fr - -

Ce jeudi dans Bourdin & Co, l’économiste Mathieu Plane a décrypté les chiffres du chômage. Fréderic Cuvillier, le ministre délégué aux Transports, a annoncé un plan de financement des infrastructures pour le 9 juillet, Daniel Fasquelle (UMP) a analysé et regretté l’audition « ratée » de Jérôme Cahuzac à l’Assemblée et à 8h35, Cécile Duflot a défendu son projet de loi sur le logement.

Invités, témoignages, débats... retrouvez ici tous les moments forts de Bourdin & Co ce jeudi sur RMC :

9h : Merci à tous d’avoir suivi le live de Bourdin & Co ce matin, n’hésitez pas à poursuivre les débats en réagissant ci-dessous ! Rendez-vous demain dès 7h !

Il est 8h35 et Cécile Duflot, ministre du Logement, répond au questions de Jean-Jacques Bourdin jusqu'à 9h sur RMC et BFMTV. La ministre répond notamment au sujet du projet de loi sur le logement et l’encadrement des loyers.

8h25, l’heure du Parti Pris d’Hervé Gattegno. Ce jeudi matin, il revient sur les chiffres du chômage : Mieux vaut un emploi aidé que pas d'emploi du tout

Daniel Fasquelle, député (UMP) du Pas de Calais

Mercredi, Jérôme Cahuzac a été auditionné par les membres de la Commission d’enquête Cahuzac. Deux heures d’audition au cours desquelles l’ancien ministre a dédouané le gouvernement et le président. Jérôme Cahuzac a par ailleurs plusieurs fois refusé de répondre, estimant que les questions posées empiètent « sur l’information judiciaire ».

Sur l'appelation "Restaurant"

8h16 - Daniel Fasquelle : « Je propose qu'on ne puisse s'appeler restaurant que si on cuisine sur place. Comme pour les boulangeries. Mais le gouvernement ne me suit pas et propose une pastille "le cuisiner sur place" sur les cartes et menus. Mais aucun restaurateur ne va le faire. Comment pourront-ils dire: "ce plat est cuisiné sur place et pas celui-ci ?" ».

Sur l'audition de Jérôme Cahuzac

8h12 - Daniel Fasquelle : « C'est une audition ratée. Il aurait pu avoir une autre attitude. Il a refusé de dire s'il regrettait. Il aurait pu nous présenter des excuses. En plus l'opacité règne toujours. Se cacher derrière la justice pour ne pas nous répondre, c'est un peu facile ».

Frédéric Cuvillier, ministre délégué chargé des Transports (de la Mer et de la Pêche)

La commission Mobilité 21 va rendre un rapport sur le tout-TGV à la SNCF. Dans ce rapport la commission devrait préconiser le report après 2030 des chantiers de lignes TGV (sauf la ligne Bordeaux-Toulouse et celles déjà en construction) afin de favoriser d’ici–là les lignes de proximité. Le ministre commente également le dossier SNCM, son plan de sauvetage et ses déboires avec Bruxelles sur les aides publiques illégales.

Sur les projets abandonnés

7h50 - Frédéric Cuvillier : « A partir du rendu du rapport Duron cet après-midi, les préfets devront hiérarchiser les priorités de mobilité et les priorités d'infrastructure. Je ne veux pas décider seul ».

Sur la commission Mobilité 21

7h45 - Frédéric Cuvillier : « Je dois recevoir le rapport Duron dans la journée. On parle de 245 milliards d'euros de projets qui ont été listés. La commission Mobilité 21 a fait le tri à ma demande dans ces projets. Nous n'abandonnons rien. L'idée c'est de faire ce qui est utile. Bordeaux-Hendaye, je ne vois pas l'utilité. Marseille-Nice : est-ce adapté ? Il faut régler le problème de la vitesse. Les 4 lignes LGV lancées en même temps ont ruiné le finacement des infrastructures publiques. Moi j'arrive quand les projets sont lancés et je dois payer la facture. Mais nous n'abandonnons pas ces projets. Il y aura un plan d'investissement, de modernisation des infrastructures qui sera annoncé le 9 juillet. On paufine la stratégie de modernisation du territoire sur le ferroviaire, le routier et sur les problématiques de mobilité. Quelles sont les priorités ? ».

Sur la SNCM

7h41 - Frédéric Cuvillier : « Il n'y aura pas de grève... J'ai eu le dossier de la SNCM. Il y a un malaise sur le pavillon France. SNCM est une entreprise qui gagne des marchés. Mais compte tenu de sa situation, il faut lui donner une perspective pour monter un plan. C'est un plan qui s'inscrit dans la durée 2014-2019. C'est un plan social sans licenciement (départ en retraite, non renouvellement de CDD et départs volontaires...). On maintient aussi une flotte de 8 bateaux mais on la renouvelle. Tant que nous n'avons pas de visibilité, la question de l'actionnariat doit attendre ».

7h25, l’heure des Coulisses de la Politique par Jean-François Achilli, directeur de la Rédaction de RMC : une leçon d’économie avec DSK, de ténacité avec Cahuzac.

Mathieu Plane, économiste à l’OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques)

Les chiffres du chômage du mois de mai sont moins mauvais que ceux du mois précédent, sans doute en partie grâce aux emplois aidés. Le nombre de chômeurs s’est donc stabilisé pour la première fois depuis deux ans. Seul le chômage des séniors s’est aggravé. Mais les sorties pour cessations d’inscription ont augmenté de 20% et pour Mathieu Plane, ce sont ces sorties qui permettent d’obtenir cette stagnation du nombre de chômeurs en mai.

Sur l'intérim en hausse

7h16 - Mathieu Plane : « Quand l'intérim augmente c'est souvent une bonne nouvelle mais cela peut aussi vouloir dire autre chose. L'intérim peut parfois se substituer à des emplois plus durables quand les entreprises ont un manque de visibilité. On peut ainsi penser que des départs à la retraites ne sont pas remplacés par des CDI mais par des CDD ou des emplois intérimaires... par manque de visibilité ».

Sur la baisse artificielle des chiffres du chômage

7h15 – Mathieu Plane : « Il ne faut pas créer de polémique. La baisse n’est pas artificielle dans le sens où c'est une réalité observée. Mais il faut faire attention à l'interprétation. Il faut avoir conscience qu'on est chômeurs sous certaines conditions et que les frontières entre inactivité et travail sont très fines. Une heure de travail par semaines et on n'est plus chômeurs... ».

Sur la baisse du chômage en catégorie A

7h13 – Mathieu Plane : « Ce mois-ci, on a un flux important de sorties. Des personnes ont cessé de s’inscrire et ne sont pas retournées vers l’emploi. Ce sont donc des défauts d’actualisation souvent par découragement. On voit que les reprises d'emploi sont faibles. Elles sont sorties des statistiques mais ces personnes peuvent se réinscrire et venir regonfler les chiffres. Il y a en fait une frontière assez floue entre les chômeurs de longue durée et les inactifs. Il faut être très prudent donc dans l'interprétation des chiffres. ».

Il est bientôt 7h, l'heure de débuter comme tous les jours le live de la matinale de Bourdin & Co. Rendez-vous dans 25 minutes avec le premier invité, l'économiste Mathieu Plane. Pour lui, si les chiffres du chômage sont moins mauvais que le mois dernier, c'est aussi car certains chômeurs se désinscrivent de Pôle Emploi, tout simplement découragés.

Tugdual de Dieuleveult avec Jean-Jacques Bourdin