BFMTV

Revivez le direct de Bourdin & Co du 20 mai

De 7h à 9h suivez en direct la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.fr

De 7h à 9h suivez en direct la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.fr - -

Ce lundi, Jean-Jacques Bourdin recevait Michèle Delaunay, la ministre déléguée chargée des personnes âgées et de l’autonomie, et Pascal Champvert, président de l’Association des directeurs d’établissements pour personnes âgées, pour parler du lundi de Pentecôte travaillé. Faut-il l’étendre aux artisans, libéraux et agriculteurs, et l’argent va-t-il totalement à la lutte contre la dépendance ? Le professeur de finances Philippe Dessertine craint l’apparition d’une bulle qui pourrait provoquer un nouveau crack, et à 8h35, Elina Feriel a raconté le quotidien des quartiers chauds de Marseille dans Au bout de la violence : les quartiers Nord ont tué les trois hommes de ma vie.

Invités, témoignages, débats... retrouvez ici tous les moments forts de Bourdin & Co ce lundi matin sur RMC :

9h : Merci à tous d’avoir suivi le live de Bourdin & Co ce matin, n’hésitez pas à poursuivre les débats en réagissant ci-dessous ! Rendez-vous demain dès 7h !

A 8h35, Jean-Jacques Bourdin reçoit Elina Feriel. Mère de famille, ancienne femme de caïd, elle a décidé de quitter Marseille après plusieurs fusillades qui ont détruit sa vie. Elle publie Au bout de la violence : les quartiers Nord ont tué les trois hommes de ma vie.

8h20 - Le parti pris de Véronique Jacquier : Mariage pour tous, la messe est dite.

Pascal Champvert, président de l’Ad Pa, l’association des directeurs d’établissements pour personnes âgées

Ceux qui travaillent ce lundi de Pentecôte ne seront pas plus payés : il s’agit de la Contribution solidarité autonomie (CSA), une journée de solidarité imposée en 2004. Pour ceux qui ne travaillent pas, la journée de solidarité peut être donnée d’une autre façon, par exemple en offrant un jour de RTT. Mais pour Pascal Champvert, le président de l’Ad Pa, tout l’argent ne va pas aux personnes âgées : sur les 18 milliards rapportés par la création du CSA, 3 milliards n’auraient pas été utilisés pour lutter contre la dépendance. Il appelle l’Etat à donner plus de moyens face à la forte hausse du nombre de personnes âgées.

8h19 - Pascal Champvert : « Les 3 milliards qui ne nous ont pas été donnés, c’est près de 100 000 emplois. L’aide aux personnes âgées et un des secteurs les plus créateurs d’emplois, si on nous donne de l’argent, on créé des emplois ».

8h16 - Pascal Champvert : « Il faut mettre en place une prestation autonomie. Elle avait été annoncée par Nicolas Sarkozy, promise par François Hollande, on nous a dit qu’il y aurait un texte à la fin de l’année. Le Conseil économique et social dit qu’il faut faire cette prestation et la financer en augmentant un peu la CSG des retraités et mettre en place une taxe sur les successions, mais sur toutes les successions. Ce sera beaucoup plus efficace que le lundi de Pentecôte. La prestation serait pour les personnes âgées fragilisées. Nous, quand on nous donne de l’argent, on recrute des professionnels ».

8h14 - Pascal Champvert : « Malheureusement, tout l’argent ne va pas aux personnes âgées et aux handicapés. Trois milliards d’euros n’ont pas été mis là où ils auraient dû, c’est-à-dire pour augmenter le nombre de personnes chargées de s’occuper des personnes dépendantes. Ça s’est un peu amélioré en 2012, il faut reconnaître ça à la ministre (Michèle Delaunay était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin ce lundi à 7h10) ».

Philippe Dessertine, professeur de finances

Vendredi, alors que la France entrait en récession, la bourse de Paris dépassait la barre des 4 000 points, une première depuis deux ans. Les Etats font en effet marcher la planche à billet pour sortir de la crise, mais Philippe Dessertine, professeur de finances à Paris X et directeur de l’Institut des hautes finances, craint que lorsque les banques centrales vont devoir remonter leur taux d’intérêt, on se dirige vers un crack boursier car l’argent artificiel injecté dans les marchés financiers les rend fous.

7h47 - Philippe Dessertine : « Imprimer de la monnaie ne fait pas repartir l’économie, mais ça risque de la déstabiliser. Si les banques centrales arrêtent brutalement cette action, nous aurons un crack boursier. Elles voudraient arrêter, mais elles savent que ça aura un effet catastrophique. Et plus le temps passe, plus l’action des banques centrales continue, plus l’effet sera violent ».

7h45 - Philippe Dessertine : « Ces injections de liquidités, c’est le médicament contre l’effondrement des dettes dans les grands pays ».

La bourse se porte bien, même en période de crise :
7h44 - Philippe Dessertine : « Le marché de la dette se porte encore mieux, surtout aux Etats-Unis où les obligations pourries sont financées aux taux les plus bas possibles. Ce sont des situations artificielles, créées par les banques centrales, qui injectent des liquidités dans l’économie comme cela n’est jamais arrivé dans l’histoire. Ces milliards injectés chaque mois dans l’économie se portent sur les marchés financiers ».

7h25 : Les coulisses de la politique avec Jean-François Achilli : Il faut sauver le soldat Moscovici.

Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des personnes âgées et de l’autonomie

Instaurée en 2004 par le gouvernement Raffarin, la contribution du lundi de Pentecôte ne concerne pas tout le monde. Artisans, agriculteurs et libéraux pourraient eux aussi prochainement devoir travailler une journée non payée pour financer l’accompagnement des personnes âgées. La proposition a toutefois fait réagir les professions concernées : les agriculteurs affirment qu’ils travaillent déjà 7 jours sur 7, les artisans et les libéraux craignent de nouvelles taxes qui entraîneraient des fermetures d’entreprises.

Les cotisations de la journée de solidarité ne sont pas payées par tout le monde, comme les indépendants ou les artisans.
7h14 - Michèle Delaunay : « Ce n’est pas dans les projets immédiats du gouvernement. Il n’y a aucune décision prise dans ce sens. Mais le vieillissement est universel, la contribution pourrait l’être aussi.Le gouvernement a déjà fait un pas pour étendre cette contribution. Le capital est déjà imposé, les retraités contribuent aussi ».

7h12 - Michèle Delaunay : « Je vous confirme que l’argent va en totalité aux personnes âgées. Les 2,4 milliards d’euros issus de cette journée constituent 10% de la caisse nationale de solidarité ».

7h, bonjour à tous. Retrouvez l'intégralité de l'émission Bourdin & Co de ce lundi matin, jusqu'à 9 heures.

Mathias Chaillot avec Jean-Jacques Bourdin