BFMTV

Rennes : aveux partiels du compagnon d’Anne Caudal

-

- - -

Un corps carbonisé a été retrouvé ce mercredi dans les environs de Rennes, sur la commune de Nouvoitou. Il pourrait s’agir d'Anne Caudal, enceinte de 4 mois et disparue depuis le 8 juillet à Bruz, dans l'Ille-et-Vilaine. Son compagnon en garde-à-vue reconnait son implication.

Depuis le 8 juillet dernier, Anne Caudal, 28 ans, enceinte de 4 mois était portée disparue à Bruz, une petite ville au sud de Rennes (Ille-et-Vilaine). Le corps de la jeune fleuriste aurait été retrouvé dans la nuit de mardi à mercredi, en partie carbonisé, sur la commune de Nouvoitou.

Son compagnon est en garde-à-vue, avec son ex-femme, dans les locaux de la gendarmerie depuis mardi.

« A ce stade, il est seulement possible d'indiquer que le décès serait survenu dès le jeudi 7 juillet à la suite d'une dispute au domicile » d'Anne Caudal et de son compagnon, selon un communiqué du procureur de Rennes, Thierry Pocquet de Haut-Jussé qui précise également : « le lendemain il a demandé à son épouse de l'aider à déplacer le corps, puis les jours suivants à le porter à l'endroit où il a été découvert calciné ».

Le compagnon de la jeune femme, Christophe affirme l'avoir vue pour la dernière fois dans la matinée du vendredi 8 juillet, alors qu'elle le déposait en voiture chez son ex-compagne puisque lui ne pouvait pas conduire à cause d'un bras dans le plâtre. Il dit avoir passé la journée et le lendemain à garder ses deux enfants issus d'une première union. Dans l'après-midi du vendredi ils ont échangé des SMS. Depuis, plus rien a-t-il indiqué.

« Les auditions sont en cours et les investigations, menées par la Section de recherches de la Gendarmerie de Rennes, se poursuivent avec tous les moyens nécessaires à la résolution rapide de cette affaire » conclu le communiqué du procureur.

La Rédaction, avec agence