BFMTV
Société

L'appel à l'aide d'une mère pour retrouver son téléphone contenant des photos de sa fille morte d'un cancer

L'hôpital américain de Reims.

L'hôpital américain de Reims. - Capture Google Street View

La fille de Stéphanie est morte d'un cancer à l'âge de 4 ans. Le téléphone volé de sa mère contenait de nombreuses images de la petite fille.

"Ma fille de 4 ans est atteinte d'un cancer, en phase terminale. Ses jours sont comptés. À l'intérieur de mon téléphone se trouve un an de sa vie, toutes les photos et vidéos..." Quelques jours avant que sa petite fille ne soit emportée par un neuroblastome - une forme répandue de cancer pédiatrique - Stéphanie Ezziani a perdu son téléphone devant les urgences de l'hôpital américain de Reims, dans la Marne, rapporte France 3.

Comme elle l'explique dans une publication sur Facebook, à l'intérieur de ce téléphone, un Xiaomi MI 10T de couleur grise, sont stockés des mois de souvenirs et de photos de sa fille Marwa, morte à l'âge de 4 ans après trois ans de bataille contre le cancer.

"Je demande à celui ou celle qui l'a en sa possession de bien vouloir le donner, même en anonymat auprès de l'accueil de l'hôpital américain. [...] Je supplie la personne de me le rendre, le contenu est hors de prix pour moi", lance-t-elle sur le réseau social.

"Je garde espoir que la personne ait du remord"

C'est en s'accordant une pause café devant les urgences pédiatriques de l'Hôpital Américain de Reims le 4 août que Stéphanie, tracassée par l'état de santé de sa fille, oublie son téléphone sur un banc. En remontant, elle s'aperçoit de son absence, mais lorsqu'elle redescend le chercher, celui-ci a disparu. Selon toute évidence, le téléphone a été rapidement éteint puisque tous les appels passent directement sur répondeur.

Auprès de nos confrères, la maman de Marwa détaille qu'il est possible de ramener le téléphone à l'accueil de l'hôpital, rangé dans une enveloppe portant l'inscription "Super Marwa HOP".

La sachant condamnée, les parents de Marwa ont eu à coeur de lui offrir la meilleure vie possible lors de sa dernière année. "Nous avons voulu la faire rêver jusqu'à la fin", raconte Stéphanie.

Partagée plus de 13.000 fois sur Facebook, la publication ne lui a pour l'heure pas permis de retrouver son téléphone. "Je garde espoir que la personne ait un coeur et du remord, qu'elle me le rende", déclare Stéphanie.

Elisa Fernandez