BFMTV

Recueillement en pologne

Devant le palais présidentiel à Varsovie. Les Polonais se recueillent après la mort du président Lech Kaczynski, tué dans un accident d'avion qui a coûté la vie à 97 personnes dont de nombreux responsables du pays. La journée de dimanche a été décrétée jo

Devant le palais présidentiel à Varsovie. Les Polonais se recueillent après la mort du président Lech Kaczynski, tué dans un accident d'avion qui a coûté la vie à 97 personnes dont de nombreux responsables du pays. La journée de dimanche a été décrétée jo - -

Devant le palais présidentiel à Varsovie. Les Polonais se retrouvaient samedi soir dans le recueillement après la mort du président Lech Kaczynski,...

VARSOVIE (Reuters) - Les Polonais se retrouvaient samedi soir dans le recueillement après la mort du président Lech Kaczynski, tué dans un accident d'avion qui a coûté la vie à 97 personnes dont de nombreux responsables du pays.

L'appareil qui emmenait une délégation officielle à Katyn, pour le 70e anniversaire du massacre de soldats polonais par les forces soviétiques, s'est écrasé en forêt à l'approche de l'aéroport de Smolensk, dans l'ouest de la Russie.

Des dizaines de milliers de Polonais sont descendus dans les rues de Varsovie dans la nuit de samedi à dimanche pour déposer des fleurs et des bougies sur l'avenue menant au palais présidentiel.

Beaucoup chantaient et priaient, et dans ce pays où la religion catholique est extrêmement prégnante, les portes des églises sont restées ouvertes dans la nuit pour accueillir les fidèles.

Outre Lech Kaczynski et son épouse Maria, on compte parmi les victimes de l'accident le chef des forces armées polonaises, le chef de la marine, le gouverneur de la banque centrale et de nombreux parlementaires.

"Aujourd'hui, face à un tel drame, notre nation reste unie. Il n'y a pas de division entre gauche et droite, les divergences de vue ne comptent pas. Nous sommes ensemble face à cette tragédie", a dit à la télévision le président de la chambre basse du parlement, Bronislav Komorowski, chargé de l'intérim de à la présidence.

Komoroswki a décrété une journée de deuil national dimanche. Les Polonais observeront deux minutes de silence à 12h00.

De très nombreux dirigeants du monde entier ont exprimé leur désarroi après la mort de Kaczynski, 60 ans, dont le frère jumeau Jaroslaw, chef du principal parti d'opposition, s'est rendu sur les lieux du drame pour identifier les victimes.

Certains Polonais relevaient l'ironie des circonstances, l'accident dans lequel ont péri beaucoup de membres de l'élite se produisant non loin de là où les forces soviétiques ont tué, il y a 70 ans, quelque 22.000 soldats et intellectuels polonais, privant alors le pays d'une grande partie de ses leaders.

La semaine dernière, lors d'une cérémonie de commémoration des événements de Katyn, les Premiers ministres russe Vladimir Poutine et polonais Donald Tusk ont promis de surmonter ce passé douloureux.

Le président russe Dmitri Medvedev a pour sa part réalisé un geste inédit samedi en présentant ses condoléances à la Pologne dans une allocution télévisée. La Russie a décrété un jour de deuil national lundi.

Gareth Jones et Lidia Kelly, Grégory Blachier pour le service français