BFMTV

Qui était Mélanie Lemée, la gendarme fauchée lors d'un contrôle routier dans le Lot-et-Garonne?

Une gendarme et judokate est décédée après avoir été renversée par une voiture

Une gendarme et judokate est décédée après avoir été renversée par une voiture - DR

Âgée de 25 ans, la jeune femme était une judokate hors pair. C'était aussi une gendarme appréciée des habitants.

La bridage de proximité d'Aiguillon, dans le Lot-et-Garonne, est en deuil après la mort de Mélanie Lemée. La jeune femme de 25 ans, originaire de l'Orne, a été a été fauchée ce samedi soir par un conducteur qui tentait d'éviter un contrôle des forces de l'ordre.

La gendarme avait mis en place "un dispositif d'interception" à Port-Sainte-Marie, après plusieurs refus d'obtempérer. Mais le chauffard a "(refusé) à nouveau de s'arrêter, fait un écart pour éviter la herse déployée et (quitté) la chaussée" puis "(heurté) violemment" la jeune gendarme, selon le communiqué du ministère de l'Intérieur. La jambe arrachée, Mélanie Lemée est morte à la suite de ses blessures.

Vive émotion à Aiguillon

"C'était une jeune dame de l'Orne, très bien intégrée dans la vie locale, sportive, judokate, a réagi le maire d'Aiguillon, Christian Girardi. J'espère que l'auteur de cet assassinat sera puni." Déjà connu pour des délits routiers et liés aux stupéfiants, le conducteur a été rapidement interpellé.

Le nouveau Premier ministre, Jean Castex, a également rendu hommage à la gendarme morte dans l'exercice de ses fonctions. "J'exprime mon sincère soutien à ses proches, ainsi qu'à l'ensemble des forces de sécurité intérieures, mobilisées jour et nuit pour notre sécurité", a-t-il tweeté.

Sur son lieu de travail, les riverains ont apporté des fleurs. "C'était une fille adorable, qui aimait son métier, elle avait un grand cœur", réagit une habitante. "C'est horrible, c'était une jeune femme qui avait la vie devant elle et là tout est terminé", ajoute une autre.

Une judokate hors pair

La nouvelle attriste également le monde du judo. Sportive accomplie, Mélanie Lemée a été sacrée deux fois championne de France militaire, en 2017 et 2018. La jeune femme avait notamment représenté la France aux Mondiaux militaires de judo en 2016 en Suisse.

"Médaillée au championnat de France, médaillée au championnat d’Europe et du monde militaire, membre de l’équipe féminine AJ 61, nous venons de perdre un être cher, une figure emblématique de notre club, a réagi son club 'Alliance Judo 61' à Alençon. Sa gentillesse, sa joie de vivre, sa spontanéité́ vont nous manquer."

Des sportifs ont également exprimé leurs condoléances. "Une de mes sœurs nous a quitté trop tôt, la faute à chauffard. Je présente toutes mes condoléances à sa famille, ses proches. S’il vous plaît, en cette période de départ en vacances, respectez le code de la route et du vivre ensemble", a tweeté la quadruple championne du monde de judo, Clarisse Agbegnenou.

"C’était une fille très gentille, à l’écoute de ses partenaires d’entraînement et professeurs, très heureuse de vivre, a témoigné auprès de RMC Sport Fabrice Guilley, responsable de l'équipe de France militaire de judo. "Elle avait réussi à reprendre le judo après une rupture des ligaments croisés. Elle était toujours volontaire et dynamique à l’entraînement. Elle avait la joie de vivre, elle aimait taquiner, toujours dans la bonne humeur. Elle réussissait autant sur le plan sportif que professionnel."

Le ministère de l'Intérieur a précisé que les honneurs militaires seront rendus à Mélanie Lemée. Un accompagnement psychologique a été mis en place auprès de ses collègues.

Camille Sarazin Journaliste BFMTV