BFMTV

Profs sans masque, distanciation réduite... Voici le projet de protocole sanitaire dans les écoles

Une classe de collégiens lyonnais, le 2 septembre 2010 le jour de la rentrée scolaire.

Une classe de collégiens lyonnais, le 2 septembre 2010 le jour de la rentrée scolaire. - Jean-Philippe Ksiazek - AFP

Du nettoyage des classes au port du masque... BFMTV a consulté le projet de protocole sanitaire élaboré pour le ministère de l'Éducation nationale en vue de l'accueil de "tous les enfants" dans les écoles et les collèges à partir du 22 juin.

Devant l'Assemblée nationale ce mardi, Jean-Michel Blanquer avait promis des mesures visant à "permettre le retour de tous les enfants à l'école". Car après les annonces d'Emmanuel Macron ce dimanche, de nombreux directeurs d'école avaient fait état de doutes sur la possibilité d'accueillir tous les élèves avec un protocole qui, malgré l'assouplissement prévu, restera contraignant.

Dans quelles conditions les élèves reviendront-ils? BFMTV a pu consulter une nouvelle version du protocole sanitaire destiné aux écoles, collèges et lycées, considérée comme "très sérieuse" même si "non définitive" par le ministère de l'Éducation nationale. Distanciation, accompagnateurs, récréation... Voici la ligne directrice envisagée pour les établissements scolaires à compter du 22 juin.

  • Une distanciation sociale allégée

Jusqu'à présent, le protocole imposait une distanciation entre élèves de 4m2. Désormais à l'école maternelle, la distanciation n'est - dans ce projet - maintenue qu'entre les élèves de groupes différents. Elle ne vaut plus entre les élèves d'une même classe, que ce soit dans les espaces clos ou en extérieur.

À l'école primaire et au collège, il ne faudrait plus respecter qu'une distance "d'un mètre latéral entre chaque élève", et ce uniquement dans les espaces clos: "Elle ne s’applique pas dans les espaces extérieurs entre élèves d’une même classe ou d’un même groupe, y compris pour les activités sportives".

"L’organisation de la classe à l’air libre est donc encouragée", précise le ministère, ajoutant que les autres espaces comme les salles informatiques peuvent être mobilisées pour donner cours.

Quant aux lycées, la distance minimale d'un mètre doit être respectée entre chaque personne, élèves comme professeurs, à l'intérieur comme à l'extérieur.

  • Les enseignants dispensés de masques en cours

Le port du masque ne serait plus obligatoire pour les professeurs, à condition qu'ils respectent la distance obligatoire d'un mètre avec chaque élève. En dehors des temps de classes, le masque reste recommandé.

"Lorsque le masque n’est pas utilisé, il peut être soit suspendu à une accroche isolée, soit replié sans contacts extérieur/intérieur (ne pas le rouler) et stocké dans une pochette individuelle", précise le projet de protocole.

"Il appartient à chaque employeur, et notamment aux collectivités territoriales, de fournir en masques ses personnels en contact direct avec les élèves ainsi que les personnels d’entretien et de restauration", est-il encore indiqué dans ce document.
  • Les accompagnateurs autorisés à rentrer

Les accompagnateurs et les intervenants extérieurs pourraient désormais entrer dans les établissements en portant un "masque grand public" et "après nettoyage ou désinfection des mains".

  • Un nettoyage quotidien attendu

Chaque jour un nettoyage des sols, des tables, des portes et des tableaux et "des surfaces les plus fréquemment touchées" comme les poignées de porte doit être réalisé.

Les enfants pourront désormais accéder aux jeux extérieurs, aux bancs, aux espaces collectifs "si un nettoyage quotidien est assuré", "ou après une période sans utilisation d’environ 12 heures". Même chose pour "la mise à disposition d’objets partagés" dans un même groupe, comme des ballons, des jouets, des livres ou encore des jeux, à condition qu'une désinfection quotidienne soit assurée.

Esther Paolini avec Véronique Fevre