BFMTV

Pourquoi la mairie de Paris ne veut plus du marché de Noël de Marcel Campion?

La mairie de Paris a décidé de ne pas renouveler le marché de Noël des Champs-Elysées.

La mairie de Paris a décidé de ne pas renouveler le marché de Noël des Champs-Elysées. - AFP

Le forain Marcel Campion promet de "bloquer" Paris s'il ne peut pas installer son traditionnel marché de Noël des Champs-Elysées. En juillet dernier, la mairie a décidé de renoncer à cette formule et souhaite "changer de modèle".

Marcel Campion montre les muscles. Depuis les Champs-Elysées, où il espère bien installer son marché de Noël, le forain a prévenu: s'il n'obtient pas l'autorisation de s'installer "à partir de lundi il y aura des manifestations tous les jours et Paris sera bloqué".

Cette figure des forains parisiens, également propriétaire de la grande roue de la Concorde a rencontré en fin de semaine dernière le préfet de police pour tenter d'obtenir une autorisation, sans succès. La mairie de Paris a de son côté été claire et ne veut plus du marché de Noël version Marcel Campion. Une manifestation qu'il organisait depuis 2008.

Un marché "purement mercantile"

En juin dernier, le Conseil de Paris a voté à l'unanimité la non reconduction de la convention d'occupation qui permettait à la société de Marcel Campion (SARL Loisirs Associés) de s'installer sur les Champs-Elysées pour cette animation des fêtes de fin d'année. Dans sa délibération, la mairie de Paris expliquait vouloir "désormais varier les modalités d'animations de l'espace public dans ce secteur" tout en souhaitant "valoriser les Champs-Elysées dans une dimension culturelle et esthétique en adéquation avec ce site d'exception".

Depuis plusieurs années, des élus de tous les bords avaient pointé du doigt l'animation et ses chalets de camelots, devenue surtout une attraction commerciale à l'offre culturelle assez pauvre.

En juin dernier Jean-François Legaret maire LR du 1er arrondissement dénonçait ainsi dans Le Parisien un "marché purement mercantile déconnecté de la teneur habituelle des marchés de Noël", quand Eric Azière, président du groupe MoDem s'attardait sur "l'indigence de la programmation" du marché. Interrogée sur le sujet en septembre, Anne Hidalgo assurait sur BFMTV être "favorable" à la fête foraine à Paris mais vouloir "remettre un peu d'ordre et de la qualité" dans l'organisation de ces différentes manifestations.

Annuler le marché pour s'éloigner de Marcel Campion? 

Derrière cette envie de renouveau culturel sur "la plus belle avenue du monde", se trouve peut-être aussi la volonté de la mairie de Paris de s'éloigner de Marcel Campion. Même si lors des municipales de 2014, Marcel Campion faisaint partie des soutiens d'Anne Hidalgo, aujourd'hui le torchon brûle.

Dans un pré-rapport, la chambre régionale de la Cour des Comptes a épinglé les relations entre la ville et le forain soulignant une gestion "émaillée de nombreuses irrégularités, (qui) paraît échapper aux lois de la concurrence tout en ne fournissant que des revenus modestes au budget de Paris, malgré des efforts récents". Marcel Campion est également mis en examen pour abus de bien social et recel de favoritisme en sa qualité de gérant de la société de la SARL Fêtes Loisirs, exploitant la roue de la place de la Concorde. 

A quelques semaines des fêtes de fin d'année, Marcel Campion entend maintenir la pression pour occuper l'espace. Un espace d'ailleurs laissé vide cet année. Compte tenu des délais pour lancer des appels d'offres, la mairie de Paris a renoncé à organiser un événement sur les Champs-Elysées pour Noël. 

Carole Blanchard