BFMTV

Pollution : vers la circulation alternée

-

- - -

Sommé par l'Europe d'améliorer la qualité de son air, le gouvernement a décidé de réactiver le principe de la circulation alternée lors des pics de pollution aux particules.

Plaques pairs les jours pairs, plaques impairs les jours impairs. Le gouvernement veut instaurer en 2014 la circulation alternée en cas de pics de pollution, a annoncé le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin mercredi.

Le dispositif, qui n'existe qu'en cas de pics de pollution à l'ozone, n'a été testé qu'une seule fois, il y a 16 ans et pourrait être élargi à l'ensemble des alertes à la pollution.

La France sous la menace d'une amende

La France est d'ailleurs dans le collimateur de la justice européenne pour non-respect des valeurs limites de particules dans une quinzaine d'agglomérations. "Si la France était condamnée (dans un délai d'un à deux ans), elle encourrait une amende d'un montant de l'ordre de plusieurs dizaines de millions d'euros par an, jusqu'à ce que les normes de qualité de l'air soient respectées", rappelle le ministère.

A priori la mesure devrait concerner l’ensemble du parc automobile, poids lourd et deux-roues compris. Mais il se pourrait que les transports en commun soient gratuits ces jours là.

"20 ou 30% de pollution et de circulation en moins"

Pour Yves Cochet, député européen EELV, "oui, cela embête un peut nos concitoyens, mais quand on voit ce qu'on gagne, peut-être 20 ou 30% de pollution et de circulation en moins dans les grandes agglomérations, cela vaut vraiment le coup". L'élu écolo estime même que "tout ce qui peut diminuer la pollution, notamment pour les particules fines des véhicules diesel, ce sont de bonnes idées. Cela peut inciter à prendre d'autres habitudes de transport".

Patrick Leduc, président de l'association des "Automobilistes en colère", considère quant à lui que "c'est une catastrophe. Il faut bien comprendre que les gens qui ont une voiture, c'est souvent un permis de travail", estime-t-il. "C'est une mesure tellement bête qu'on pourrait dire également 'les Français arrêtent de travailler et la France fait faillite', cela devient insupportable", critique l'association.

|||>> Pollution : faut-il mettre en place la circulation alternée ?

La Rédaction avec J. Zeghoudi et A. Roger