BFMTV

Plomb à Notre-Dame: la mairie appelle tous les riverains et ouvriers du site à consulter un médecin

Invitée sur notre antenne ce mardi, Anne Souryis, adjointe à la santé à la mairie de Paris, a appelé l'ensemble des personnes concernées à effectuer un test de plombémie.

Associations et syndicats luttant pour une action rapide contre la contamination au plomb autour de Notre-Dame de Paris, se montrent particulièrement inquiets depuis plusieurs semaines de la santé des personnes qui sont intervenues à l'intérieur de la cathédrale et des riverains vivant à proximité. 

Invitée sur notre antenne ce mardi, Anne Souryis, adjointe à la santé à la mairie de Paris, a appelé l'ensemble des personnes concernées à effectuer un test de plombémie. 

"Je pense qu'il faut inviter toutes les personnes qui travaillent ou vivent sur le site à venir faire une plombémie pour que tout le monde soit rassuré", a-t-elle affirmé énumérant une liste d'établissements où il est possible d'effectuer ce test: le centre Edison dans le 12e arrondissement qui effectue des plombémies gratuitement, l'Hôtel-Dieu, Fernand Vidal, Cochin et la PMI rue de Moussy. 

Une dépollution du site dès mercredi

Depuis l'incendie qui a en partie détruit la cathédrale le 15 avril dernier, des taux de concentration importants de plomb ont été relevés aux alentours de l'édifice, laissant craindre des risques pour la santé. Associations et syndicalistes réclament ainsi le confinement total de la cathédrale, et demandent la création d'un centre de suivi sanitaire "pour toutes les personnes exposées". 

Si la mairie de Paris refuse en bloc de placer l'édifice sous cloche, elle a annoncé lundi mettre en place des mesures rapides de dépollution du site. Malgré des tentatives de nettoyage, la pollution reste trop importante", explique sur BFM Paris Anne Souyris. "Maintenant il faut passer à l'étape supérieure."

Cyrielle Cabot