BFMTV

Pas de contamination avérée par le nCoV à Valenciennes et Douai

Centre hospitalier de Tourcoing. Deux des trois personnes susceptibles d'avoir été contaminées par le coronavirus à Valenciennes et à Douai ne sont pas porteuses de la maladie, la troisième devra subir des examens complémentaires, a annoncé le ministère d

Centre hospitalier de Tourcoing. Deux des trois personnes susceptibles d'avoir été contaminées par le coronavirus à Valenciennes et à Douai ne sont pas porteuses de la maladie, la troisième devra subir des examens complémentaires, a annoncé le ministère d - -

LILLE (Reuters) - Deux des trois personnes susceptibles d'avoir été contaminées par le coronavirus ne sont pas porteuses de la maladie, la troisième...

LILLE (Reuters) - Deux des trois personnes susceptibles d'avoir été contaminées par le coronavirus ne sont pas porteuses de la maladie, la troisième devra subir des examens complémentaires a annoncé le ministère de la santé dans la nuit de vendredi à samedi.

Pour le médecin de l'hôpital de Valenciennes et l'infirmière de l'hôpital de Douai qui présentaient des symptômes de la maladie, "les résultats négatifs viennent d'être confirmés" annonce le communiqué du ministère qui précise "qu'ils bénéficieront dans les jours qui viennent d'un suivi adapté à leur état clinique".

Pour l'homme qui avait partagé la chambre du seul malade à ce jour déclaré, "des examens complémentaires sont nécessaires" rajoute le communiqué, il est actuellement hospitalisé au service d'infectiologie du CHRU de Lille.

Un homme de 65 ans, aujourd'hui dans un état "inquiétant" est porteur du coronavirus, il avait été hospitalisé dans un premier temps à l'hôpital de Valenciennes du 27 au 29 avril puis à Douai du 29 avril au 9 mai. Il a été transféré jeudi au centre hospitalier de Lille. Il avait séjourné aux Emirats arabes unis du 9 au 17 avril.

Jeudi soir, un médecin de 35 ans et un voisin de chambre du malade à l'hôpital de Valenciennes âgé de 50 ans avaient été placés sous surveillance en raison de symptômes "nécessitant une hospitalisation, une surveillance, des examens et prélèvements" avait précisé l'ARS.

Vendredi matin, une infirmière de l'hôpital de Douai avait été également placée sous surveillance médicale.

Pierre Savary, édité par Nicolas Delame pour le service français