BFMTV

Paris : un historien d'extrême droite se suicide dans Notre-Dame

Ce mardi à Paris, un homme âgé de 50 à 60 ans, s'est donné la mort devant l'autel de Notre-Dame peu après 16h.

Ce mardi à Paris, un homme âgé de 50 à 60 ans, s'est donné la mort devant l'autel de Notre-Dame peu après 16h. - -

Ce mardi après-midi à Paris, l'essayiste et historien d'extrême droite Dominique Venner, proche des anti-mariage gay, s'est suicidé de manière spectaculaire, se tirant une balle de pistolet automatique dans la bouche en plein jour devant l'autel de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

L'essayiste d'extrême droite Dominique Venner, proche des anti-mariage gay, s'est suicidé ce mardi après-midi avec une arme à feu dans Notre-Dame, provoquant l'évacuation de la cathédrale. Selon les premiers éléments de l'enquête, cet homme âgé de 78 ans s'est tiré une balle dans la bouche devant l'autel peu après 16h, à l'aide d'un pistolet à un coup de fabrication belge. Auteur de nombreux livres d'histoire et éditeur de plusieurs revues, cet homme de 78 ans a provoqué par son geste l'évacuation de l'édifice, fréquenté par de nombreux fidèles et touristes. Il a laissé près de lui une lettre dont le contenu n'était pas connu dans l'immédiat.

« Une loi infâme, une fois votée, peut toujours être abrogée »

Le jour-même de son geste, Dominique Venner a publié sur son site internet, un texte appelant à manifester dimanche prochain contre la loi autorisant le mariage aux couples homosexuels : « Les manifestants du 26 mai auront raison de crier leur impatience et leur colère. Une loi infâme, une fois votée, peut toujours être abrogée ».

« Etre nous-mêmes ou n'être rien »

Dans ce texte, il laisse entendre qu'il va mettre fin à ses jours : « C'est ici et maintenant que se joue notre destin jusqu'à la dernière seconde. Et cette seconde a autant d'importance que le reste d'une vie. C'est pourquoi il faut être soi-même jusqu'au dernier instant », écrit-il. « C'est en décidant soi-même, en voulant vraiment son destin que l'on est vainqueur du néant. Et il n'y a pas d'échappatoire à cette exigence puisque nous n'avons que cette vie dans laquelle il nous appartient d'être nous-mêmes ou de n'être rien », ajoute-t-il.

Marine Le Pen, la présidente du Front national, a exprimé mardi sur son compte Twitter son « respect » à Dominique Venner, voyant dans son geste « éminemment politique » une tentative de « réveiller le peuple de France ».

Fermeture des commentaires|||

A la suite de nombreux dérapages et appels à la haine, nous avons fermé les commentaires liés à cet article. Pour plus de précisions sur les règles encadrant les réactions publiées sur RMC.fr, conformément à la loi, nous vous invitons à lire l'article 8 des conditions d'utilisation de nos sites.
Merci de votre compréhension.

La Rédaction

J.V. avec agences