BFMTV

Paris: plusieurs restaurants retirent l'avocado toast de leur carte pour des raisons écologiques

L'avocado toast est la star des restaurants parisiens.

L'avocado toast est la star des restaurants parisiens. - Astrid Stawiarz / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La France est le troisième importateur mondial d'avocats, selon des chiffres de 2016, derrière les États-Unis et les Pays-Bas.

L'avocado toast, cette tartine de pain chaussée d'un bel avocat, est le plat préféré des influenceurs et des influenceuses. Beau et bon, il s'est multiplié ces dernières années dans tous les restaurants branchés de la capitale, que ce soit pour le brunch ou le déjeuner. Le bémol, c'est que la consommation de ce fruit exotique est désastreuse pour la planète.

C'est avec ces considérations environnementales en tête que le Café Marlette, à Paris, a décidé, il y a quelques jours, de ne plus servir d'avocado toast. La tartine représente pourtant "une très grosse part de [leurs] ventes", explique l'institution dans un post Instagram, repéré par le HuffPost.

La culture de l'avocat "se fait trop souvent au titre de déforestation illégale, à grand renfort de pesticides, et en accaparant l'eau dans des pays où souvent il en manque", écrit le Café Marlette. "Pour ces raisons, nous arrêtons de proposer l'avocat à la carte le temps de trouver une filière bio, responsable, moins consommatrice d'eau, au plus proche de chez nous. Et bien sûr, nous ne le servirons que durant sa récolte, d'octobre à avril!", ajoute-t-il.

"Le produit frais le plus consommé de l'ensemble de la restauration à Paris"

Le Café Marlette emboîte le pas du restaurant parisien vegan Aujourd'hui Demain, qui, depuis le 12 novembre 2019, a lui aussi décidé de retirer l'avocado toast de sa carte, ainsi que tous les plats contenant de l'avocat et du guacamole.

"C'est le produit frais le plus consommé par l'ensemble de la restauration à Paris. Tout le monde en raffole, à juste titre puisque c'est délicieux, au point d'être devenu incontournable dans tous les brunchs et coffee shops. Ce n'est vraiment pas évident pour un restaurant de se passer de ce genre de produit d'appel, que la plupart des clients et clientes souhaitent et qui est vraiment dans la tendance", souligne le restaurant sur Instagram.

L'avocado toast était ainsi leur "2e best seller, juste après le BLT Burger". Aujourd'hui Demain désire mettre en avant des "ingrédients plus locaux, de saison, et plus écologiques". Le fruit vert sera peut-être réutilisé "à l'avenir", mais seulement s'il "peut apporter quelque chose d'incontournable dans une nouvelle recette".

Les restaurants français ne sont pas les seuls à vouloir se passer de l'avocat et de ses multiples déclinaisons. Au Royaume-Uni, de nombreux restaurateurs se sont engagés dans cette voie, comme le note le média l'ADN. La France est le troisième importateur mondial d'avocats, selon des chiffres de 2016, derrière les Etats-Unis et les Pays-Bas.

Clément Boutin