BFMTV

Paris: des nounours géants envahissent les commerçes de l'avenue des Gobelins

Des nounours géants ont envahi l'avenue des Gobelins entre le 5e et le 13e arrondissement

Des nounours géants ont envahi l'avenue des Gobelins entre le 5e et le 13e arrondissement - Instagram @lesnounoursdesgobelins

Depuis plusieurs semaines, des dizaines de nounours en peluche géants occupent les vitrines et les terrasses des cafés de l'avenue des Gobelins à Paris.

Difficile de descendre l'avenue des Gobelins sans tomber sur ces nounours géants qui envahissent le quartier. Depuis plusieurs semaines, les commerçants en ont fait les mascottes de cette rue à cheval sur le 5e et le 13e arrondissement de Paris.

Vitrines des pharmacies, des salons de coiffure, terrasses de cafés et restaurants, tous arborent fièrement leurs peluches. À tel point que les commerçants et habitants du quartier ont décidé de leur dédier une page Facebook et un compte Instagram.

Si ces peluches fleurissent partout sur l'avenue pour se mêler aux habitants du quartier, le mystère sur leur provenance reste bien entretenu. Quand on pose la question aux commerçants, la réponse est un peu floue: "C'est la confrérie des francs-oursons", ironise un barman de la rue qui en a lui même installé deux, attablés sur sa terrasse. 

"Donner du bonheur à ses habitants"

Contactés via la page Facebook "Les nounours des gobelins", les commerçants expliquent que l'objectif est principalement de "donner une image positive d'un quartier méconnu et donner du bonheur à ses habitants".

En creusant un peu, on apprend que cette action est née à l'initiative du kiosquier de l'avenue. Après avoir rénové son commerce, ce dernier a rempli son monospace de peluches géantes et les a distribuées à tous ses confrères qui se sont pris au jeu.

Et cette démarche a plu à la mairie de l'arrondissement qui a partagé une vidéo sur le sujet et relayé les "aventures sympathiques et conviviales" des Nounours des Gobelins. L'action est même remontée jusqu'à la maire de Paris Anne Hidalgo, qui a tweeté à ce sujet en réponse au maire du 13e arrondissement Jérôme Coumet.

Qui sait, les peluches des commerçants des Gobelins donneront peut-être des idées à d'autres quartiers parisiens. Mais ce qui est certain, c'est que les habitants se sont parfaitement faits à l'idée et ne voient pas d'inconvénients à dévorer leur bagel assis en face d'un géant à poils, en toute convivialité.

Manon Fossat