BFMTV

Paris: 1 interpellation et 123 verbalisations lors d'une manifestation anti-masques

Ils étaient environ 250 place de la Nation, ce samedi, à manifester contre l'obligation du port du masque dans les grandes villes. Plusieurs manifestants ont été verbalisés.

Quelques centaines de personnes ce sont rassemblées à Paris ce samedi pour manifester contre l'obligation du port du masque. Il s'agit d'une des premières mobilisations de militants anti-masques en France où ils peinent à sortir de l'ombre, contrairement à d'autres pays comme l'Allemagne où une manifestation "anticorona" a réuni ce samedi quelque 18.000 personnes à Berlin.

Réunis à partir de 13 heures place de la Nation, ils étaient environ 250, munis de pancartes mais sans masque. Les manifestants anti-masque accusent le gouvernement de "manipuler les gens par la peur" et d'imposer le masque dans plusieurs grandes villes "sans aucune justification scientifique".

Les incohérences du gouvernement pointées du doigt

Très critique du discours politique qu'ils jugent anxiogène, ils mettent en cause la dangerosité du virus. Le manque de cohérence du gouvernement sur le port du masque est également pointé du doigt.

Sophie, une Parisienne proche de la cinquantaine, est venue manifester pour "la liberté de choisir".

"Je suis simplement une citoyenne en colère contre les mesures liberticides qui n'ont aucune justification médicale", dit-elle. Pourquoi y a-t-il cette obligation, alors que malgré la multiplication des cas de contamination, il n'y a pas plus de monde à l'hôpital?", ajoute-t-elle.

A côté d'elle, des manifestants brandissent des pancartes proclamant "Stop au mensonge et à la corruption" ou "L'Etat profond ne passera pas".

"Il y a un mensonge quelque part car au début, il disait qu'il ne fallait pas mettre de masque. On veut savoir pourquoi cette incohérence", a dit Saïd, 53 ans, venu de Bagneux (Hauts-de-Seine).

Jugé inutile au printemps, le port du masque est maintenant obligatoire dans de nombreuses villes, comme Paris, sauf quand on mange, fume ou fait du vélo. Une confusion qui alimente l'opposition des Français réunis ce samedi.

123 verbalisations

Les manifestants ont rapidement été encerclés par plusieurs dizaines de policiers. Au total 123 personnes, dont l'organisatrice, ont été verbalisées après avoir refusé de porter un masque, a tweeté la préfecture de police, qui rappelle que les contrevenants s'exposent à une amende de 135 euros. Une personne a également été interpellée pour outrage et rébellion.

"Malgré ses engagements auprès de la préfecture de police, l'organisatrice de la manifestation contre le port du masque ne les respecte pas", a-t-il également été précisé.

Camille Sarazin avec Igor Sahiri et AFP