BFMTV

Paierez-vous plus cher en hiver ?

-

- - -

Pour éviter les coupures d'électricité, l'Etat veut inciter les Français à réduire leur demande lors des pics de consommation.

Pendant les périodes de grand froid, la consommation d'électricité en France explose, frôlant parfois des records. Certaines régions ont même récemment connu des coupures, faute de pouvoir fournir suffisamment d'électricité. Et la France a du acheter de l'électricité à ses voisins. Pour éviter que de telles situations se reproduisent, les tarifs réglementés de l'électricité pourraient varier en fonction des périodes de consommation, selon l'avant-projet de loi sur la réforme du marché de l'électricité, qui devrait entrer en vigueur à la mi-2011. Il est donc envisagé d'inciter économiquement les foyers à réduire leur demande lors des pics de consommation.

« Pérenniser les tarifs heures creuses/heures pleines »

Votre électricité plus chère en hiver ? Pas tout à fait. Les nombreuses réunions de concertation concernant ce projet de loi, planchent sur des mesures incitatives. L'idée est de « pérenniser [...] ce que les Français connaissent déjà, les tarifs heures creuses/heures pleines [ndlr, 95% des Français en bénéficient aujourd'hui] », précise le ministère de l'Energie et de l'Ecologie dans un communiqué. Se voulant rassurant, il ajoute : « Il n'est pas question d'une quelconque augmentation des tarifs de l'électricité lors de pics de consommation ».

« Comme pour les péages, lors des retours de vacances »

Une idée qui ravit bien évidemment les fournisseurs d'électricité, comme Xavier Caitucoli, PDG de Direct Energie, l'un des concurrents d'EDF depuis l'ouverture du marché en 2004 : « l'incitation économique sur le prix de l'électricité, au moment où il y a des tensions, est extrêmement importante et c'est donc un élément positif. On peut prendre l'exemple des péages autoroutiers : lors des grands retours de vacances, certains augmentent leurs prix pendant les heures de pointe, pour inciter les usagers de l'autoroute à décaler leur trajet. Pour l'électricité, il est important qu'il y ait un signal économique clair, qui soit envoyé au consommateur, pour qu'il décale son usage de l'électricité, vers des périodes moins tendues. »

« Que les consommateurs qui font un effort, payent moins »

Caroline Keller, chargé de mission énergie à l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, n'est pas contre cet article du projet de loi de réforme du marché de l'électricité, mais y pose certaines conditions : « si c'est un tarif qui fait qu'on paye plus cher uniquement par exemple entre 19h et 20h, on peut effectivement arrêter son chauffage pendant cette période et le remettre après. Dans ce cas-là, c'est acceptable. Mais si c'est pendant les 3 semaines d'hiver, là c'est une solution qui n'est pas acceptable. En revanche, ce qui est important pour nous, c'est qu'en contrepartie, il y ait une baisse pour les moments de moins forte consommation, pour que si les consommateurs jouent le jeu, font un effort pour baisser leur consommation en période de pointe, qu'ils soient gagnants sur leur facture, et payent moins. »

La rédaction, avec Thomas Chupin