BFMTV

Note sur les Roms: la police voudrait les "évincer" du VIe arrondissement

"Le Parisien" publie ce mardi une note interne de la police du 6e arrondissement de Paris donnant des "consignes sur les Roms".

"Le Parisien" publie ce mardi une note interne de la police du 6e arrondissement de Paris donnant des "consignes sur les Roms". - -

Une note interne au commissariat du 6e arrondissement de Paris, dévoilée par "Le Parisien", demande aux policiers de localiser les familles roms installées dans le quartier et de les "évincer systématiquement".

C'est une consigne qui aurait pu passer inaperçue. Le Parisien a révélé ce mardi l'existence d'une note interne au commissariat du 6e arrondissement de Paris, préconisant d'évincer systématiquement les Roms de ce quartier huppé de la Rive gauche. La consigne a été "rectifiée", a annoncé mardi après-midi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Ayant pour objet "consignes sur les Roms", le document, rédigé le 11 avril dernier et publié par le quotidien, demandait aux effectifs policiers locaux "dès à présent et jusqu'à nouvel ordre" de "localiser sur l'ensemble de la circonscription du VIe arrondissement, les familles roms vivant dans la rue" et de les "évincer systématiquement". Mais aussi de "recenser les lieux de présence de Roms sur la voie publique en précisant ceux qui se livrent à la mendicité avec ou sans enfant, avec ou sans animaux et les lieux de squatts la nuit".

"Opération de recensement"

Or, comme le souligne Le Parisien, cibler une population sur des critères ethniques est formellement interdit en France. C'est d'ailleurs en rappelant ce principe que le ministère a annoncé que la consigne interne a été "rectifiée", invoquant "le principe selon lequel aucun contrôle de police ne peut être effectué en ciblant une personne en fonction d'une nationalité réelle ou supposée."

Interrogé par Le Parisien, le maire UMP de l'arrondissement, Jean-Pierre Lecoq, avait déclaré n'être "pas choqué" par le ton de cette note mais être "choqué de voir des familles de Roms dans la rue avec des enfants en bas âge". Ce qui pour lui, n'est "pas acceptable sur le plan humain et social". L'élu, qui a donné l'alerte ayant entraîné ces mesures, considère comme un "vrai problème" l'arrivée massive de Roms dans ce quartier de la capitale, depuis le début de l'année.

"Je condamne ceux qui veulent en faire une exploitation, en se bouchant les yeux", avait poursuivi Jean-Pierre Lecoq, interrogé par BFMTV. "Il y a peut-être des annexes à cette note, il y a sans doute des protocoles. La police veut intervenir en proposant un traitement social, c'est seulement dans un deuxième temps qu'elle interviendra peut-être de façon un peu plus incitative". Et d'ajouter: "Je m'étonne que vous soyez choqués de voir que les autorités se décident enfin à agir dans ce domaine".

De son côté, la préfecture de police de Paris confie au Parisien "être choquée que cette note soit sortie du commissariat", reconnaissant une "facilité de langage malheureuse dans la rédaction" du document. Elle confirme cependant que des instructions "d'opérations coordonnées à vocation sociale" ont bien été confiées au commissariat du 6e arrondissement, précisant qu'il s'agit d'une "opération de recensement".

A.S.