BFMTV

Noël: un tiers des Français feront leurs cadeaux en janvier

Un tiers des Français feront leurs cadeaux de Noël en janvier, selon une étude Ipsos.

Un tiers des Français feront leurs cadeaux de Noël en janvier, selon une étude Ipsos. - -

Un tiers des Français envisage de faire tout ou partie de ses cadeaux de Noël en janvier pour pouvoir faire des économies, révèle une étude réalisée par Ipsos pour CA Com et LSA.

Ce sondage a été réalisé par Ipsos pour CA Com et LSA, les 13 et 14 décembre auprès d'un échantillon représentatif de 1.012 personnes.

Y aura-t-il des cadeaux à Noël? On peut se le demander, quand on apprend que, selon une étude Ipsos publiée mardi, un tiers des Français prévoient d'attendre janvier pour faire des économies.

La magie de Noël a du plomb dans l'aile. Selon ce sondage, 31% des Français déclarent envisager de décaler leurs achats de Noël en janvier. Le phénomène est particulièrement marqué chez les plus jeunes -40% des moins de 25 ans sont prêts à le faire- et les ménages les plus modestes -38% des inactifs, 36% des personnes aux revenus inférieurs à 1.200 euros, 34% des ouvriers.

"Attendre les soldes n'est plus un tabou"

Si plus de la majorité des Français restent encore attachés à la tradition des cadeaux sous le sapin le matin du 25 décembre, "attendre les bonnes affaires de janvier ou même les soldes n'est plus tabou" pour un nombre grandissant de personnes, rélèvent les auteurs de l'étude.

Ce phénomène s'explique en premier lieu par une "logique économique avec une partie des ménages, obligés pour cause de crise d'adopter des comportements plus pragmatiques, quitte à sacrifier quelque peu la dimension rituelle de Noël", analyse Rodolphe Bonnasse, PDG de CA Com.

Mais c'est aussi le "signe d'une évolution sociale" et des habitudes de consommation, notamment chez les plus jeunes, "pour qui la dimension sacralisée de Noël semble un peu moins forte" que chez les plus anciens, ajoute-t-il.

Cadeaux décevants

Enfin, cela démontre que la majorité des consommateurs sont aujourd'hui "pleinement conscients des logiques et des stratégies commerciales" des enseignes et des marques, souligne ce spécialiste de la distribution.

Désormais, "beaucoup de Français savent qu'en achetant après Noël, ils bénéficieront à coup sûr de décotes de 15 à 20%, s'ils achètent des cadeaux d'occasion issus du phénomène de plus en plus important de la revente en ligne des cadeaux décevants, voire de réductions de 50% et plus s'ils attendent les soldes de début janvier", note Rodolphe Bonnasse.

Ces achats décalés interviennent majoritairement pendant la période des soldes (56%), mais ont également de plus en tendance à se faire dès le lendemain de Noël, où beaucoup de sites Internet commencent leurs promotions en ligne. C'est le cas pour deux tiers des 25-34 ans, davantage au fait de ces pratiques.

Parmi les cadeaux les plus achetés en janvier, on trouve le chocolat (45%), les vêtements (45%), mais aussi les jeux et jouets pour enfants (33%), les produits culturels (29%) et les produits high-tech (27%).

M. R. avec AFP et Vidéo I. Sahiri et T. Cruse et P-E. Bécet