BFMTV

Noël: Nordmann, épicéa ou artificiel? Nos conseils pour bien choisir son sapin

Comme chaque année à l'approche des fêtes, le moment est venu de choisir son sapin de Noël. L'an dernier, 84% des arbres vendus étaient naturels. Nordmann, épicéa ou sapin artificiel? Tout ce qu’il faut savoir pour bien choisir son sapin.

A quelques semaines de Noël, le moment est venu - si cela n’est pas déjà fait - de vous procurer votre sapin. Mais lequel choisir? En réalité, tous les sapins ont leurs avantages et leurs inconvénients. Tout va dépendre de ce que vous recherchez.

A Petit-Quevilly, en Seine-Maritime, un client déambule dans une jardinerie. Pour lui, son sapin doit respecter un seul critère.

"Eh bien pas trop cher obligatoirement, parce que ça ne dure pas très longtemps", indique-t-il au micro de BFMTV.

Epicéa: le moins cher

Si comme ce monsieur, votre critère principal reste le prix, optez pour un épicéa, vendu 17 euros en moyenne pour une taille standard, comme l’explique Jean-Baptiste Thomas, vendeur de sapins: 

"Sur le sapin épicéa, évidemment, nous sommes beaucoup moins chers parce que c’est un sapin qui pousse plus rapidement et qui demande moins d’entretien dans les plantations".

Le Nordmann ne perd pas ses aiguilles

Mais attention: si cette variété traditionnelle sent très bon, son gros défaut est qu'il perd ses aiguilles. Pour moins passer le balai, préférez le Nordmann.

"Je n’achète que des Nordmann, parce que ça perd beaucoup moins ses épines", confirme cette cliente.

Le hic, c’est que cette espèce de sapin est plus onéreuse. Son prix grimpe vite au double de celui d’un épicéa.

Un sapin en pot? 

Enfin, il vous reste la solution du modèle artificiel, qui a le gros avantage de pouvoir s’utiliser tous les ans.

"Par rapport à un sapin naturel, le sapin artificiel va forcément durer dans le temps, qui sera amorti au fil des ans", insiste Anne Bessonnies-Lorillon, vendeuse de décorations à Trouville-Alliquerville, en Seine-Maritime.

Mais il vrai que l’on perd en bucolique. "Mon sapin, je le veux toujours naturel!", s’exclame ce client.

Dernier choix à faire: faut-il le prendre en pot? L’avantage d’opter cette option, ce sont les racines: le sapin dure plus longtemps, et c’est un bon geste pour l’environnement. Mais encore faut-il un jardin pour pouvoir le replanter.
C. P. avec Claire Elien et Anne-Sophie Warmont