BFMTV

Moral des étudiants: "On est tous stressés", dit Vanda sur RMC

Université Paul Valéry à Montpellier.

Université Paul Valéry à Montpellier. - -

Peur de l'avenir, du chômage, difficultés à payer le loyer, se nourrir, s'habiller, se soigner... Face aux difficultés, près d'un étudiant sur deux travaille.

Stressés, déprimés, fauchés: la vie d'étudiant n'est pas rose tous les jours. C'est ce que confirme une enquête de l'Observatoire de la vie étudiante publiée mardi.

Plus d'un étudiant sur deux déclare se sentir stressé ou déprimé. 39% ont ressenti de l'épuisement et plus d'un quart de la solitude ou de l'isolement, révèle cette étude.

40% parlent même d'épuisement. Et ils sont 54% à être confrontés à des difficultés financières. D'ailleurs, près d'un étudiant sur deux travaille.Peur de l'avenir, du chômage, difficultés à payer le loyer, se nourrir, s'habiller, se soigner: les raisons sont multiples.

« Je sais que je vais avoir une grande période de chômage »

Vanda a 21 ans, elle est étudiante en archéologie. Elle confirme la morosité ambiante qui touche les étudiants. « En effet on déprime. Globalement on est tous stressés. On pense au chômage. On prend tous un peu conscience qu'on va vraiment galérer, avoir du mal à trouver un emploi. Je sais que je vais avoir une grande période de chômage à un moment ou à un autre ».

De plus, « on sait aussi qu'on va pas forcément travailler dans la filière qu'on étudie », déplore la jeune fille avant de conclure: « En tout cas on a beaucoup moins de chance que nos parents ».
L'enquête a été menée entre le 18 mars et le 18 juin 2013 auprès d'un échantillon représentatif de la population étudiante en France.

La Rédaction avec A. Rosique