BFMTV

Migrants: face aux évacuations, les associations suspendent leurs maraudes à Paris

Une évacuation d'un campement de migrants au métro Stalingrad (photo d'illustration)

Une évacuation d'un campement de migrants au métro Stalingrad (photo d'illustration) - AFP

Pour dénoncer "les ambiguïtés des politiques publiques", les associations d'aide aux migrants ont décidé de suspendre leurs rondes sociales dans les campements à Paris. 

"Emmaüs solidarités arrête de demander à ses maraudes d'intervenir dans les rues de Paris", a dit à l'AFP Aurélie El Hassak-Marzorati, sa directrice générale adjointe, tandis que le directeur général de France Terre d'asile Pierre Henry parlait d'une "suspension" de cette activité.

Démantèlement quasi systématique des campements

Les associations, qui interviennent chaque jour pour orienter les migrants et repérer les plus fragiles, critiquent la nouvelle politique d'évacuation des campements mise en place par la préfecture de police depuis un mois. 

"Nous demandons à ce que tout le monde se remette autour d'une table et clarifie son mode d'intervention", a ajouté Pierre Henry. Depuis fin juillet, la police démantèle, de façon quasi quotidienne, les campements de migrants du nord-est de Paris. 

la rédaction avec AFP