BFMTV

Médicaments au supermarché : "les officines ne seraient pas en danger"

-

- - -

Matthieu Escot, chargé de mission Santé à l'UFC-Que Choisir estime que, malgré leurs protestations, les pharmaciens ne sont pas en danger.

Une enquête de l'autorité de la concurrence doit rendre ses conclusions ce jeudi et dire, si oui ou non, il faut autoriser la vente de médicaments sans ordonnance en dehors des pharmacies. Matthieu Escot, chargé de mission Santé à l'UFC-Que Choisir rappelle qu'"il y a un effet important de baisse de prix". Mais, si les clients bénéficieraient de cette mesure, les pharmaciens n'en souffriraient pas vraiment non plus.
"Sur les pharmacies on a regardé les choses de manière très fine. La conséquence pour leur bénéfice moyen serait très limitée", selon lui. Il évoque "maximum 5% de perte de bénéfices". Autrement dit, "le bénéfice moyen d'une pharmacie en France resterait supérieur à 100 000 euros par an une fois toutes les charges déduites. Donc, clairement, les officines ne seraient pas en danger", conclut Matthieu Escot.

La rédaction