BFMTV

Mariage homo: Une librairie annule une dédicace de Charb

La librairie La Hune, rue de l'Abbaye dans le VI e arrondissement de Paris

La librairie La Hune, rue de l'Abbaye dans le VI e arrondissement de Paris - -

La Hune, célèbre librairie du quartier Saint-Germain dans le VIe arrondissement de Paris a annulé la dédicace du dernier album de Charb, directeur de Charlie Hebdo, intitulé "Mariage pour tous", pour des "raisons de sécurité".

La Hune fait marche arrière. La librairie des "intellectuels et des artistes", lieu historique du quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris, a annulé la séance de dédicace de Charb, auteur de Mariage pour tous!, tome 6 des aventures de Maurice et Patapon. Soit pour faire court, l’histoire d’un chat qui épouse un chien.

Le motif? Cette bande-dessinée pourrait représenter une provocation envers les opposants au mariage homosexuel, et de fait entraîner des incidents.

Séance prévue le 13 juin

Du côté de l’auteur et de son éditrice, on tombe des nues. "C’est grotesque", a réagi mardi Cécile Thomas, en charge des éditions Les Echappés. "La séance était prévue depuis environ un mois, et la semaine dernière le directeur de La Hune m’annonce qu’il annule la dédicace, de peur que la librairie soit la cible d’attaques homophobes", ajoute-t-elle.

Joint par BFMTV.com, Olivier Place, le directeur de la librairie s’est refusé à tout commentaire.

"Il a pris peur, il craint que l’on saccage sa boutique", tente d’expliquer Cécile Thomas, peu convaincue par les arguments du libraire. D'autant que cette décision a été prise avant la manifestation de dimanche dernier, pour une séance prévue le 13 juin, ce qui laisse du temps pour que "les choses se tassent".

Mais peut-être a-t-il été menacé? "Non, même pas, il n’a reçu aucun avertissement qui pourrait le pousser à ne pas faire cette dédicace", affirme l’éditrice. 

"Céder aux fachos"

Cette frilosité, Charb, l’auteur et par ailleurs directeur de Charlie Hebdo, ne l’élucide guère plus. Sous protection policière depuis la parution des caricatures de Mahomet en 2011, il dit n’avoir connu que "très peu d’annulations de la part de libraires par crainte d’une attaque islamiste au moment où Charlie était dans la tourmente", nous raconte-t-il. Pour le dessinateur satirique, reculer devant cet événement est une manière de céder aux "fachos" et à la pression.

Si Oscar Wilde avait publié Le portrait de Dorian Gray de nos jours, l’aurait-on interdit de peur "d’attirer les foudres de Christine Boutin" et "qu’une émeute de dingues [se produise] devant la librairie du respectable groupe Flammarion"?, s’interroge Charb dans un billet publié mardi matin sur le site de Charlie Hebdo.

En mettant le holà sur la dédicace d'une bande-dessinée qui met en scène un mariage animalier, ne prend-on pas le risque de voir ce genre de décisions se reproduire voire s'étendre à d'autres formes d'expression, comme le cinéma? "Pourquoi les exploitants de salles de cinéma ne se serviraient pas de l’argumentation du directeur de la Hune pour refuser de diffuser La Vie d’Adèle ou d’organiser des débats autour au motif que la Palme d’or de Cannes pourrait exciter les homophobes?", se demande à nouveau Charb.

Mélanie Godey