BFMTV

Mariage homo: de hauts fonctionnaires appellent Hollande à renoncer

BFMTV

La loi est votée, mais certains opposants au mariage pour tous ne renoncent pas. Un collectif de hauts fonctionnaires, le Groupe Cambacérès, composé de 82 anciens élèves de l'ENA, publie une lettre, sur Atlantico, adressée au président de la République.

La missive intitulée "Non, il n'est pas trop tard", parle d'une "conception abusive du principe d'égalité" pour dénoncer la loi sur le mariage pour tous. "Ce texte a une apparence: étendre un droit au nom de l'égalité. Il a une réalité: créer par une fiction juridique une inégalité entre enfants au nom de I'égalité des adultes, en instaurant un droit à l'enfant", écrit le collectif.

Est aussi mise en avant "la possibilité de recourir à la procréation médicalement assistée" qui sera "inéluctablement" accordée à terme, au nom du principe de non-discrimination par la Cour européenne des droits de l'homme.

Pour ce groupe de hauts fonctionnaires, qui emprunte son nom à Jean-Jacques Régis de Cambacérès (1753-1824) l'un des rédacteurs du Code civil, le chef de l'Etat n'aurait d'autre choix que de procéder à un référendum. En cas de rejet de cette réforme de "civilisation" le président devrait procéder à l'abrogation de la loi. "Quand on a fait une erreur, il faut savoir l'effacer", est-il encore précisé.

David Namias