BFMTV

Mariage homo à Bollène: la mairie dénonce un "rouleau compresseur"

Les deux habitantes de Bollène, Vaucluse, pourront bien se marier le 10 septembre dans leur commune.

Les deux habitantes de Bollène, Vaucluse, pourront bien se marier le 10 septembre dans leur commune. - -

C'est finalement l'adjointe à la Culture qui va marier deux jeunes femmes à Bollène. Mais le chargé de communication de la mairie dénonce un "rouleau compresseur".

Les deux jeunes femmes pourront bien se marier à Bollène. C'est l'adjointe à la Culture qui suppléera la maire (Ligue du Sud) Marie-Claude Bompard, visée par une enquête de justice pour son refus de les unir et de déléguer son pouvoir à des conseillers municipaux.

La maire a annoncé ce mardi que son adjointe, opposée aussi à la loi sur le mariage, allait "à son initiative et pour (lui) éviter des sanctions" se porter "volontaire pour procéder à cette cérémonie". Au micro de BFMTV, Jean Vallier, chargé de la communication de la mairie, déplore cette situation. Selon lui, l'adjointe "se dévoue pour éviter des sanctions contre la maire".

Les maires "forcés" contre leur "conscience"

Une enquête préliminaire a en effet été ouverte lundi par le parquet de Carpentras, première connue depuis la promulgation de la loi sur le mariage gay, pour "obstruction à la loi par une personne dépositaire de l'autorité publique". L'élue encourt cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

Mardi, l'édile vauclusienne a diffusé une lettre adressée au ministre de l'Intérieur Manuel Valls, dans laquelle elle demande l'instauration d'une "clause de conscience, comme cela existe déjà pour plusieurs professions".

De son côté, Jean Vallier s'offusque, "ce n'est pas normal qu'il y ait ce rouleau compresseur qui se mette en route pour forcer les maires à faire quelque chose que leur conscience ne peut pas faire", s'est-il indigné sur BFMTV.

Quoiqu'il en soit, le mariage aura lieu le 10 septembre.

A.D. avec AFP