BFMTV

Nucléaire: manifestation contre l'EPR à Flamanville

Manifestation devant le réacteur EPR en construction à Flamanville le 1er octobre 2016.

Manifestation devant le réacteur EPR en construction à Flamanville le 1er octobre 2016. - Charly Triballeau - AFP

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées samedi devant le réacteur EPR en construction à Flamanville dans la Manche.

Ils ne veulent plus de cette énergie. Plusieurs milliers de manifestants ont défilé samedi contre le nucléaire, devant le réacteur EPR en construction à Flamanville dans la Manche. Les protestataires considèrent cette énergie comme "ringarde", contrairement à Londres qui vient de signer pour la construction de deux EPR.

Près de 2.700 personnes, selon la police, ont manifesté sur une route surplombant la mer, pour demander l'arrêt du nucléaire en général et de l'EPR en particulier. Selon les organisateurs, ils étaient entre 3.000 et 5.000. Pour Greenpeace, il s'agit de la plus grande manifestation contre le nucléaire en France depuis celle de Rennes, en 2011.

"C'est un tel gouffre, cet EPR! C'est absurde"

La députée Cécile Duflot, candidate à l'Élysée via la primaire des écologistes, a fait une courte apparition au départ du défilé, à Siouville, commune voisine de Flamanville. "C'est un tel gouffre, cet EPR! C'est absurde", estime Claire Bretou, 63 ans, venue de Villejuif pour manifester.

Même si le gouvernement britannique a déjà signé jeudi avec EDF et son partenaire chinois un accord de 21 milliards d'euros pour la construction de deux EPR à Hinkley Point, une vingtaine d'associations antinucléaires de l'ouest appelaient à manifester, ainsi qu'EELV, Greenpeace, Sortir du nucléaire, le Parti de gauche et le NPA.

Elise Maillard avec AFP