BFMTV

Marseille : 200 à 300 manifestants bloquent la prison des Baumettes

Une grève surprise a débuté mardi matin à la prison des Baumettes à Marseille.

Une grève surprise a débuté mardi matin à la prison des Baumettes à Marseille. - -

Vous nous l’avez signalé au 3216 sur RMC, une grève surprise a débuté mardi matin à la prison des Baumettes à Marseille. Le personnel pénitentiaire dénonce notamment « le manque d’effectifs » et le peu de « considération » qui leur est accordé.

Entre 200 et 300 membres du personnel de la prison des Baumettes à Marseille manifestaient mardi matin à l'appel des syndicats CGT et Ufap pour demander « plus d'effectifs » et dénoncer le « manque de considération » dont ils font l'objet. Depuis 6 heures du matin, « on empêche les entrées et sorties de la prison et on ne bougera pas tant que le directeur régional de l'administration pénitentiaire ne sera pas venu nous voir », a affirmé Alaric Gayen, secrétaire local de la CGT.

« Plus de moyens, plus d'effectifs, plus de reconnaissance »

Alors qu'un cordon d'une cinquantaine de CRS était déployé, les manifestants ont mis le feu à des palettes devant l'entrée de la prison, empêchant notamment les visiteurs d'accéder au parloir. « Nous demandons plus de moyens, plus d'effectifs, plus de reconnaissance au niveau du personnel et le respect des délais de paiement des primes et heures supplémentaires », a souligné Alaric Gayen, dénonçant également « l'accumulation des nouvelles missions » comme les escortes.
700 personnes travaillent au centre pénitentiaire des Baumettes et « il nous en manque au moins 70 pour pallier les nouvelles missions et les départs à la retraite », a estimé le secrétaire de la CGT.

T.de Dieuleveult avec AFP