BFMTV

Le Crif condamne les solgans racistes et antisémites de la manifestation "Jour de colère"

BFMTV

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a condamné dans la nuit de dimanche à lundi "avec la plus grande fermeté la violence des slogans xénophobes, racistes et antisémites" lancés à Paris lors de la manifestation "Jour de colère".

"Ils sont le fait, ajoute le Crif dans un communiqué, d'une minorité d'extrémistes dont les références historiques et les opinions tournent le dos à notre République, à notre démocratie et aux valeurs de tolérance qui font la grandeur de notre pays".

Le Crif rappelle que "la France républicaine" célèbre ce lundi l'anniversaire de la libération du camp d'extermination d'Auschwitz.

La manifestation, à l'issue de laquelle 250 personnes ont été placées en garde à vue, a rassemblé entre 17.000 personnes (police) et 160.000 (organisateurs). Le collectif "Jour de colère", rassemblement hétéroclite d'intégristes catholiques, d'opposants au mariage homosexuel, de partisans de Dieudonné, d'identitaires, de patrons en colère, de familles, a défilé contre "l'action gouvernementale" et pour demander la destitution du président de la République, jugé "incapable" et "impopulaire".