BFMTV

Manifestations policières: faible mobilisation devant les tribunaux

Alors que la police se réunit massivement hors cadre syndical depuis neuf jours, la mobilisation organisée par les syndicats ce mardi midi a été faiblement suivie.

L'appel d'une intersyndicale de policiers à se rassembler devant les palais de justice de France pour dénoncer notamment le "laxisme" de la justice envers les agresseurs de forces de l'ordre a faiblement mobilisé mardi midi.

A Paris, environ 150 personnes se sont réunies devant les grilles du palais de justice, et une centaine devant celui de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, tandis qu'en province, ils étaient une trentaine devant le palais de justice de Marseille, une trentaine à Lyon, une quarantaine à Lille, une vingtaine devant celui de Rouen et une cinquantaine devant la cité judiciaire de Rennes.

Les syndicats policiers peinent à rassembler

Alliance, premier syndicat de gardiens de la paix, Synergie Officiers, l'Unsa et des syndicats de commissaires (SCPN, SICP) ont appelé à "des rassemblements silencieux devant les palais de justice" tous les mardis de 13h00 à 13h30. 

Cet appel intervient alors qu'un mouvement, qui se revendique, lui, hors de tout cadre syndical, mobilise quotidiennement depuis neuf jours plusieurs centaines de policiers dans plusieurs villes de France lors de rassemblements nocturnes, à la suite de l'agression aux cocktails Molotov de quatre de leurs collègues à Viry-Châtilllon

A.Mi avec AFP