BFMTV

Manifestation interdite à Paris: 140 verbalisations et 32 interpellations, selon la Préfecture de Police

BFMTV
La Préfecture de police de Paris avait pris un arrêté vendredi interdisant aux personnes se revendiquant des gilets jaunes de manifester autour des institutions, des Champs-Élysées, de la gare Saint-Lazare ou encore des grands magasins.

La police a verbalisé samedi à Paris des manifestants se revendiquant des gilets jaunes, dont Eric Drouet, pour avoir enfreint un arrêté d'interdiction de manifester dans un périmètre défini par les autorités, a constaté une journaliste de l'AFP.

A 18h, 140 personnes avaient été verbalisées et 32 personnes interpellées, a tweeté la préfecture de police (PP). La PP avait pris un arrêté vendredi interdisant aux personnes se revendiquant des gilets jaunes de manifester dans un périmètre comprenant les institutions, mais aussi les Champs-Élysées, la gare Saint-Lazare et les grands magasins.

Répondant à l'appel de gilets jaunes sur les réseaux sociaux, plusieurs dizaines de manifestants, sans signe distinctif ni banderole, se sont rassemblés à la mi-journée aux abords du Conseil d'État pour défiler vers les Champs-Élysées.

"Nous ne sommes pas libres de manifester"

Parmi les personnes verbalisées pour avoir enfreint l'arrêté, l'une des figures du mouvement social Éric Drouet, qui a indiqué avoir reçu une "amende" après un contrôle d'identité alors qu'il "regardait le menu du café". "Nous ne sommes pas libres de manifester alors que c'est un droit constitutionnel", a-t-il dénoncé.

Les manifestants, qui se sont dispersés sous étroite surveillance policière près du Conseil d'Etat, se sont ensuite rendus aux abords du ministère de la Justice. Parallèlement, une autre manifestation à l'appel de gilets jaunes et qui n'avait pas été interdite par la PP s'est déroulée sur un autre parcours dans la capitale.

S. V. avec AFP