BFMTV

Manif pour tous: Barjot répond à Zéro

La leader du collectif Manif pour tous Frigide Barjot

La leader du collectif Manif pour tous Frigide Barjot - -

L'égérie du mouvement "Manif pour tous" s'est fendu d'un droit de réponse à la lettre de son beau-frère Karl Zéro, qui l'exhortait lundi à "arrêter ce jeu".

La missive de Karl Zéro publiée lundi matin sur le site du Huffington Post qui entendait ramener sa belle-soeur Frigide Barjot à la raison, n'a pas eu l'effet escompté. Quelques heures suivant la publication de cette lettre ouverte, la figure de proue du mouvement anti mariage homo "Manif pour tous" répond au message de paix envoyé par l'animateur de télévision dans une interview donnée à Metro.fr. Barjot reste plus que jamais campée sur ses positions.

Dans sa lettre, Zéro dit comprendre que Barjot est "en train de riper total". À ces dérapages, l'intéressée nie en bloc toute forme de violences: "Quel dérapages? Il n'y a rien qui dégénère. Nous avons fait plusieurs manifestations qui se sont très bien déroulées mais dont on n'a montré que trois ou quatre échauffourées", tempère-t-elle sur le site d'information.

La manif anti-CPE comme modèle

C'est avec le même aplomb que Barjot dément vouloir faire couler du sang comme elle l'avait annoncé il y a trois jours: "Mais je n'appelle pas à verser le sang, je dis justement que c'est le président de la République qui en veut", assure-t-elle.

Barjot est-elle en train de virer populiste? L'intéressée se défend de toute dérive, pour cette dernière, le responsable de "cette histoire": "c'est le gouvernement". "S'il veut éviter que cela ne dégénère, c'est à lui de faire un geste d'apaisement", estime-t-elle.

Dans tous les cas, le collectif n'entend pas désarmer, et cite même comme modèle le CPE. "À l'époque de Jacques Chirac, les manifestants ont obtenu le retrait du CPE après sa promulgation. Nous irons jusque-là" a-t-elle prévenu.

Mélanie Godey