BFMTV

Lyon: 44e jour de grève à la raffinerie Total de Feyzin

Les salariés bloquent l'entrée du site depuis 6 heures du matin ce mardi. Ils protestent contre le projet de réorganisation de l'usine, qui aboutirait à la suppression de sept postes.

La mobilisation continue à la raffinerie du géant Total, à Feyzin, au sud de Lyon. Ce mardi, les salariés - qui en sont à leur 44e journée de grève - ont bloqué l'entrée principale du site dès six heures, empêchant les camions qui livrent le carburant d'entrer ou de sortir de la raffinerie. Une réunion, organisée lundi soir entre la direction et les syndicats, n'a pas abouti, ce qui a conduit les grévistes à reconduire leur mouvement.

Travailleurs et syndicats dénoncent le projet de réorganisation de l'usine par Total, qui aboutirait à la suppression de sept postes. Les pourparlers entre les salariés et la direction du site sont pour l'instant dans l'impasse.

Des blocages ont été mis en place depuis le début de la mobilisation, le 7 octobre. Mais à chaque fois, ces tentatives ont été levées par les forces de l'ordre. Les salariés espéraient engendrer une pénurie, mais comme le rapporte Lyon Capitale, l'approvisionnement des stations essence s'est fait par d'autres biais, ne permettant donc pas aux travailleurs de la raffinerie de Feyzin de peser autant qu'ils l'auraient souhaité dans les négociations.

Début novembre, Total précisait que la mobilisation, suivie chaque jour par une vingtaine de personnes, impactait tout de même la production du site.

Juliette Mitoyen