BFMTV

Soissons: jugé pour avoir loué des logements insalubres

-

- - -

Le patron d'un bar de Soissons est jugé pour avoir loué à six personnes vulnérables des logements insalubres et indignes.

Des moisissures, des installations électriques délabrées, pas de point d’eau… C’est pour avoir loué à six personnes vulnérables des logements insalubres que le propriétaire d’un bar de Soissons est jugé ce jeudi au tribunal correctionnel de Soissons. Un procès qui s’ouvre le jour où la ministre du Logement présente en Conseil des ministres des ordonnances pour lutter contre la crise du logement.

Lorsque les policiers découvrent l’état des habitations, à la suite d’un banal contrôle administratif dans un débit de boisson, ils sont stupéfaits. Des ordures jonchent le sol, et une seule toilette insalubre est à la disposition des locataires, dans le jardin. Le patron du bar, âgé de 39 ans, avait aménagé ces logements dans son arrière-cour.

Jusqu'à sept ans de prison

Les occupants de ces logements payaient chacun 200 euros par mois, en liquide. Il s’agissait d’hommes âgés de 40 à 80 ans se trouvant dans une très grande précarité. Des personnes vulnérables, qui souvent n’ont pas d’autre choix pour se loger.

"Dans le parc privé normal, les garanties que ces personnes peuvent apporter en termes de revenus ne sont pas suffisantes. Elles se retrouvent acceptées uniquement par les personnes qui louent ce type de logements, souvent pas aux normes", explique Marc Castille, porte-parole du Secours populaire.

Le propriétaire des lieux se dit "surpris": selon lui, les locataires affirmaient être "mieux dans ces habitations qu’à la rue". Pourtant, deux d’entre eux se sont finalement portés partie civile. Le gérant encourt jusqu’à sept ans de prison.