BFMTV

Immobilier : légère baisse des prix au premier trimestre 2012

-

- - -

Les prix des logements anciens amorcent une légère décrue en France. Les transactions chutent, mais, à Paris, les notaires annoncent une reprise de la hausse dans les prochains mois.

Dans le 6e arrondissement, le plus cher de Paris, un 50m2 coûte 600 000 euros, contre 325 000 euros dans le 19e.

Mais en moyenne, le prix des appartements anciens à Paris connait un léger repli au premier trimestre 2012, et ce par rapport aux 3 derniers mois de 2011.

Une tendance qui ne devrait pas durer si l’on en juge les promesses de vente du printemps. Les notaires parisiens annoncent même une remontée des prix dès l’été. Sur un an, la hausse se poursuivrait donc.

Bonne nouvelle en revanche pour les acheteurs en province où les prix sont en baisse de 0,5% sur les 12 derniers mois.

Mais ce qui inquiète surtout les professionnels, c’est la forte chute des transactions, c’est-à-dire des ventes : entre 10 et 20% selon les sources, sur l’ensemble de la France. 

Cette tendance s’explique par les réformes fiscales, mais aussi par l’élection présidentielle, une période pendant laquelle les particuliers préfèrent s’abstenir d’acheter ou de vendre. Depuis, pourtant, la reprise de l’activité se fait toujours attendre.

-
- © -