BFMTV

Limoges: les portes de la mosquée apparemment recouvertes de sang

BFMTV

Les portes principales de la mosquée de Limoges ont été dégradées dans la nuit de samedi à dimanche à l'aide d'un liquide rouge s'apparentant à du sang, en cours d'analyse, a-t-on appris auprès de la police.

C'est le gardien des lieux qui a découvert ces dégradations à la mosquée, vers 4h40 du matin.

"ll m'a appelé immédiatement et m'a expliqué que les deux portes principales ainsi qu'une porte secondaire étaient recouvertes de sang. Il m'a dit qu'il y avait du sang partout", a déclaré au journal le Populaire du Centre le recteur, Hassan Izzaoui.

Des informations confirmées à une correspondante de l'AFP par le commissariat central selon lequel, "sur place les effectifs ont constaté que les portes de l'édifice étaient maculées d'un liquide rouge qui s'apparente très clairement à du sang. Des prélèvements ont été effectués et des analyses sont en cours qui devront confirmer cette hypothèse, mais aussi la nature du sang : humain ou animal".

Le recteur devrait déposer plainte, mais d'ores et déjà une enquête est ouverte qui a été confiée à la Sûreté départementale.