BFMTV

Lille: agressée dans le métro dans l'indifférence générale

Quai d'une station de métro de Lille, le 5 novembre 2012 (photo d'illustration).

Quai d'une station de métro de Lille, le 5 novembre 2012 (photo d'illustration). - -

L'agresseur de 19 ans a été condamné en comparution immédiate à 18 mois de prison ferme par le tribunal de Lille. "On peut parler de non assistance à personne en danger", explique l'avocat de la victime.

Double peine pour une jeune femme de 30 ans, mardi soir à Lille. Agressée dans le métro, elle a en outre dû subir la passivité constante des personnes qui l'entouraient.

Les faits, relatés par La Voix du Nord, se sont produits mardi vers 22h30. En entrant dans une station de métro du centre-ville, la jeune femme a été abordée par un individu de 19 ans, très alcoolisé. L'agression s'est poursuivie sur le quai. C'est alors qu'il l'a insultée, en tentant de l'embrasser, pendant que la victime se débattait.

Plusieurs usagers du métro ont assisté à la scène, mais personne n'est intervenu. Les caméras de surveillance ont filmé toute la séquence de l'agression, perpétrée dans l'indifférence et alors que certains témoins s'éloignaient discrètement. Résultat, la jeune femme s'est retrouvée seule dans la rame avec l'individu qui l'avait suivie.

Une passivité coupable pour l’avocat de la victime, Michel Lokamba : "On peut parler de non-assistance à personne en danger. C’est une agression barbare, et les gens sont dans l’ignorance de ce qui se passe", explique-t-il. "Elle était en train de repousser l’agresseur et les gens se sont écartés, apparemment l’agression les dérangeait".

Aidée par un automobiliste, puis par des vigiles

Elle n'est pas parvenue pas à s'en débarrasser de tout le trajet. En quittant le métro, elle a tenté d'arrêter des voitures. Un automobiliste a fini par s'arrêter. Il a dû se battre avec le malfaiteur, tenace, qui tirait sa victime hors de la voiture.

Le jeune homme a été condamné à 18 mois de prison ferme jeudi en comparution immédiate par le tribunal de Lille. Placé sous mandat de dépôt, il a été condamné notamment pour agression sexuelle par une personne en état d'ivresse et pour violences avec usage d'une arme par destination. De nationalité marocaine, il a également écopé d'une interdiction de territoire de 2 ans.

M.T