BFMTV

Les sages-femmes votent la poursuite de la grève

Les sage-femmes manifestent à Paris le 16 décembre 2013

Les sage-femmes manifestent à Paris le 16 décembre 2013 - -

Vendredi, la ministre de la Santé Marisol Touraine a appelé à poursuivre le dialogue jusqu'à fin mars, pour tenter d'apaiser la grogne.

Les sages-femmes en grève depuis deux mois ont voté vendredi la poursuite de leur mouvement, tout en reconnaissant une "ouverture" de la ministre de la Santé Marisol Touraine, a indiqué un membre du collectif à l'AFP.

"La grève va se poursuivre", mais "elle doit continuer avec responsabilité pour que la sécurité des patientes et des nouveau-nés soit optimale", a expliqué Adrien Gandois, porte-parole du collectif des sages-femmes, à l'origine de la grève, tout en évoquant "une certaine ouverture" de la part du ministère.

Selon lui, une assemblée générale réunie à Paris en début d'après-midi a voté la poursuite du mouvement, et plusieurs villes ont fait le même choix en province, tandis que d'autres assemblées générales auront lieu samedi.

"Une grande fatigue générale"

"Les sages-femmes sont toujours aussi déterminées pour obtenir un statut médical", a-t-il ajouté. Le mouvement entamé il y a plus de deux mois s'était durci mercredi avec un nombre inhabituel d'arrêts de travail dans les maternités.

Beaucoup de sages-femmes "ont exprimé leur fatigue, les arrêts-maladie prouvent qu'il y a une grande fatigue générale", a estimé le porte-parole.

"Au mois de janvier, les groupes de travail vont continuer avec de nouveaux interlocuteurs, nous espérons que la demande des sages-femmes mobilisées va être entendue, et que cela se confirmera par des actes concrets", a précisé Adrien Gandois.

Il s'est aussi félicité que les syndicats de praticiens hospitaliers participent aux prochaines réunions de concertation. Vendredi, la ministre de la Santé Marisol Touraine a appelé à poursuivre le dialogue jusqu'à fin mars, pour tenter d'apaiser la grogne.

|||>> Sages-femmes : faut-il changer leur statut ?

La rédaction