BFMTV

Les bilingues distingueraient les "systèmes de son"

Les enfants qui apprennent tôt deux langues catégorisent mieux les deux modes de langage et passent rapidement de l'un à l'autre.

Les enfants qui apprennent tôt deux langues catégorisent mieux les deux modes de langage et passent rapidement de l'un à l'autre. - -

SUR LES INTERNETS - Les personnes bilingues arriveraient facilement à passer d’une langue à l’autre grâce à leur capacité de trier les différents "systèmes de son". C’est la conclusion d’une étude effectuée par des chercheurs américains de l’Université d’Arizona que le "HuffingtonPost.fr" met en évidence.

Quel est le secret des bilingues? Des chercheurs de l’Université d’Arizona ont peut-être découvert comment les personnes polyglottes parviennent à passer rapidement d’une langue à une autre: en triant les "systèmes de son" de chaque langage dans leur tête. Le HuffingtonPost.fr dévoile les tenants et les aboutissants de l’étude prochainement publiée dans la revue Psychological Science.

Les chercheurs ont réuni 32 personnes bilingues espagnols-anglais. Toutes avaient appris leur deuxième langue avant l’âge de huit ans. Les participants ont été séparés en deux groupes: les chercheurs ont dit au premier que les mots qu’ils allaient entendre étaient espagnols, et au second qu’ils étaient anglais.

En réalité, ils ont entendu les mêmes mots: "bafri" et "pafri" mais prononcé soit à l’anglaise, soit à l’espagnol. Le HuffingtonPost précise que la manière dont les hispaniques prononcent le son "pa" peut s’apparenter au "ba" en anglais. Une différence évidente pour des bilingues puisqu’ils sont censés dinstinguer les prononciations de chaque langue.

À la fin de l’écoute, les chercheurs ont donc demandé aux cobayes si la première syllabe qu’ils avaient entendus était un "pa" ou un "ba". Le résultat est déroutant.

Un tri selon le mode de pensée

Les participants ont perçu les mots différemment s’ils pensaient qu’ils étaient anglais ou espagnol. Le groupe "mot anglais"a entendu "ba", sur le mode anglophone et le groupe "mot espagnol", "pa", à la façon hispanique.

Pour les chercheurs, il ne se fait aucun doute que les bilingues trient les mots dans une catégorie linguistique ou l’autre. Leur manière de penser les mots, de les assembler et de les prononcer est lié au mode de pensée et de langage dans lequel ils se trouvent.

Selon les chercheurs, cette capacité se retrouverait surtout chez les personnes ayant appris deux langues pendant la petite enfance: les deux sont au même niveau de compréhension et de prononciation, rendant plus facile le passage de l’un à l’autre.

>> À lire sur Huffingtonpost.fr

Alizée Golfier