BFMTV

Les actes homophobes ont augmenté de 78% en 2013

Affiche collée sur un mur lors d'une manifestation anti-homophobie à Paris.

Affiche collée sur un mur lors d'une manifestation anti-homophobie à Paris. - -

C'est le constat que fait SOS Homophobie dans son rapport annuel publié ce mardi. Pour l'association, le débat sur le mariage homosexuel a largement contribué à cette augmentation spectaculaire des violences contre la communauté homosexuelle.

De nouveaux droits acquis, mais à quel prix? Les actes homophobes ont bondi de 78% en 2013 par rapport à l'année précédente, selon le rapport annuel de l'association SOS Homophobie. Celle-ci y voit une conséquence des débats sur l'ouverture du mariage aux homosexuels.

"Alors qu'en 20 ans, les témoignages de lesbophobie, de gayphobie, de biphobie et de transphobie reçus par notre association n'ont cessé de croître, leur nombre a littéralement explosé en 2013", note le rapport. En tout, 3.500 témoignages ont été collectés par l'association.

Insultes, menaces et agressions

Ces actes homophobes regroupent aussi bien les insultes (que ce soit sur Internet, au bureau ou dans la rue) que les menaces et les agressions physiques. Les insultes représentent 39% des actes, les agressions physiques 6%.

En 2013, une agression physique homophobe a été enregistrée tous les deux jours. Soit une hausse de 54% par rapport à 2012. Le nombre de témoignages homophobes liés à Internet ont, eux, été "multipliés par près de trois" en un an (1.723 cas contre 656 en 2012).

Déjà en hausse l'année dernière, le nombre de témoignages relatifs au milieu scolaire "continue aussi de croître". Ceux-ci ont cette fois bondi de 25% en un an.

"Une parole homophobe décomplexée"

SOS Homophobie pointe les "paroles décomplexées" entendues à l'occasion des débats sur le mariage homosexuels. Un discours qui, pour l'association, "a légitimé insultes et violences homophobes" et expliquent ce bond dans les violences à l'encontre des homosexuels.

M. T. avec AFP