BFMTV

Le troc de maison fait un carton

Economisez jusqu'à 70% sur le prix de vos vacances, en échangeant votre logement !

Economisez jusqu'à 70% sur le prix de vos vacances, en échangeant votre logement ! - -

Crise oblige, les sites d'échange de logements ont un énorme succès cet été. De plus en plus de Français troquent leur maison ou leur appartement, le temps des vacances, pour partir moins cher et plus encore...

C'est l'une des conséquences de la crise : les sites d'échange de logements pour les vacances font un malheur cet été. Moyennant 70 à 120 euros de frais d'inscription, ces sites permettent par exemple d'échanger un appartement parisien contre une maison avec piscine en Californie ou un mas dans le Lubéron provençal. A la clé : une économie de 50 à 70% sur le prix des vacances.

Moins cher, plus grand... et « comme à la maison »

En un an, Trocmaison.com a vu s'inscrire plus de 8 000 membres, « davantage que durant les 8 premières années du site », se réjouit William Heinzer, responsable de ce premier réseau mondial des échanges de logement (28 000 offres dans 120 pays). Outre l'argument économique évident, il souligne un point positif recueilli auprès de ses clients : « une fois qu'ils ont essayé, ils s'aperçoivent que c'est beaucoup plus amusant d'échanger sa maison que de faire n'importe quoi d'autre pour voyager. Parce qu'on est dans un vrai foyer, dans un vrai décor du pays, donc on vit comme les gens du pays. »

Ce que confirme Ariane, propriétaire d'un appartement de 87m² dans le XVIe arrondissement de Paris, et qui depuis 15 mois, est déjà partie 4 fois par le biais de ces échanges : « l'avantage premier est évidemment économique : on économise à la fois l'hôtel et les restaurants, puisqu'on fait la cuisine sur place. Il y a aussi l'avantage d'avoir une notion d'espace ; surtout aux Etats-Unis où les maisons sont grandes. On a donc l'impression de passer des vacances "chez soi" ».

La France, destination la plus prisée

La France - et en particulier l'Ile-de-France et Paris - est la destination privilégiée pour ces échanges. Comme l'explique Lilli Engle, responsable du site Homelink.fr, qui compte 30% d'adhérents en plus depuis le mois d'octobre : « il y a 2 à 3 fois plus de demandes pour la France, que d'offres ; donc je n'ai jamais des Français qui ne trouvent pas un échange. On peut faire le tour du monde ; certaines familles françaises enchaînent des échanges et voyagent ainsi pendant des mois. »

Ariane a même souvent été « obligée de refuser des demandes » pour son appartement parisien, faute de « vacances élastiques ». Et elle ne compte plus les destinations qu'on lui a proposées : « l'Oregon, la Californie, la Floride, la Barbade, Hong-Kong, le Japon, l'Afrique du Sud, l'Argentine, le Mexique... »

« Tout s'échange, ajoute Lilli Engle : locataires, propriétaires, petits studios, grande maison avec piscine, grand domaine... Le principe numéro 1 c'est de bien présenter son logement, le décrire exactement tel qu'il est, pour que la personne qui vient chez vous ne soit pas déçue. »

La rédaction, avec Kelly Laffin